Marchés français ouverture 5 h 34 min
  • Dow Jones

    34 393,75
    -85,85 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 174,14
    +104,72 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 405,10
    +243,30 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,2123
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    33 243,73
    +824,22 (+2,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 008,09
    +39,25 (+4,05 %)
     
  • S&P 500

    4 255,15
    +7,71 (+0,18 %)
     

Football: la Ligue 1 encore au pied du mur

·2 min de lecture

La Ligue de football professionnel n’a toujours pas de diffuseur pour la saison prochaine. Canal+, qui a déjà joué les sauveurs, fait descendre les enchères.

Après le risque d’écran noir qui a plané sur la saison de Ligue 1, le suspense continue sur la diffusion télévisée de la suivante. La Ligue de football professionnel (LFP) affronte toujours la peur du vide. Avec un enjeu majeur : les recettes des droits conditionnent la survie de nombreux clubs, comme celui des Girondins de Bordeaux, désormais en redressement judiciaire. En février dernier, la LFP avait paré au plus pressé pour remédier à la défaillance du groupe sino-espagnol Mediapro, qui détenait les droits pour plus d’un milliard d’euros par saison. Et avait signé un deal avec Canal+, qui se termine le 23 mai.

Lire aussi

Après une saison sans billetterie ni hospitalités, échafauder un budget à si brève échéance relève maintenant d’une équation à multiples inconnues pour les clubs. "La LFP voudrait au moins 800 millions d’euros par saison, note Pierre Rondeau, économiste du sport. Mais Canal+ valorise la Ligue 1 entre 600 et 700 millions d’euros avec une part variable." Pour ne rien simplifier, la chaîne cryptée voudrait se concentrer sur les grandes affiches, ce qui reviendrait à délaisser les matchs réalisant une audience moins forte.

Scénario à 18 clubs

Une façon d’y parvenir serait de réduire le nombre de clubs de Ligue 1. Des dirigeants de Canal+ vont jusqu’à espérer un championnat à 16 équipes pour arriver in fine à 18, au lieu de 20 actuellement. La LFP n’y serait pas défavorable mais elle doit obtenir l’aval de son conseil d’administration, qui est loin d’être acquis. Si la décision devait être prise le 19 mai, elle ne pourrait s’appliquer que dans un an, pour la saison 2022-2023.

L’équation se complique encore sur un autre front. Car Canal+ poursuit sa guerre juridique contre la Ligue. La chaîne cryptée lui reproche de lui avoir revendu trop cher – 332 millions par an jusqu’en 2024 – une partie du championnat, le lot 3, initialement acquis par la chaîne qatarienne beIN Sports. Elle considère que Mediapro a poussé à la surenchère et que le prix de ces deu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi