La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 952,99
    -203,70 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 924,01
    -189,78 (-1,57 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0735
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 313,71
    -266,93 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,93
    -9,97 (-1,86 %)
     
  • S&P 500

    4 119,91
    -44,09 (-1,06 %)
     

Football: Le Graët également attaqué sur la redistribution du trésor de guerre de la FFF

AFP/Archives - FRANCK FIFE

La Fédération française de football se retrouve au cœur d’un audit sur la gouvernance opaque de Noël Le Graët, lui-même visé par une double enquête du parquet de Paris pour harcèlement moral et sexuel.

Depuis le 11 janvier, la plus grande organisation sportive du pays, la Fédération française de football (FFF), n’a plus de tête. La directrice générale, Florence Hardouin, a été mise à pied, et le président, Noël Le Graët s’est mis en retrait après la polémique sur ses propos dénigrant Zinédine Zidane. Ce 17 janvier, c'est le parquet de Paris qui a ouvert une enquête pour "harcèlement moral" et "harcèlement sexuel" contre Noël Le Graët suite à l’audit mené par l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR). Les auditeurs doivent également effectuer un contrôle financier et budgétaire. Car la FFF, verrouillée sous la gouvernance opaque de Le Graët, en poste depuis 2011, est assise sur un tas d’or grâce à l’excellent bilan sportif des Bleus, finalistes de l’Euro en 2016, champions du monde en 2018 et finalistes de la Coupe du monde 2022. Des performances qui, outre les revenus sur les licences des deux millions de footballeurs amateurs, ont fait monter les droits télé, boosté la billetterie et le merchandising, et attiré des sponsors (Nike, KFC, Orange, Volkswagen ou encore Xbox).

Ainsi, 274,2 millions d’euros sont rentrés dans les caisses lors de la saison 2021-2022. Un résultat historique. Le milieu du football a été peu regardant sur la gestion des subsides de la FFF, conforté par leur augmentation continue. Mais les résultats sont désormais épluchés. La Cour des comptes y a déjà mis son nez en 2017 – le rapport est resté confidentiel. Le Monde avait eu accès au document. La Cour des comptes relevait qu'au delà "de certains salaires “exceptionnels”, le personnel bénéficie de conditions de rémunérations et de travail très favorables La politique salariale s’est avérée très généreuse ces dernières années : augmentations générales de 3 % par an, abondement du plan d’épargne entreprise, accord relatif à la participation, accords d’intéressement basés pour partie sur les résultats financiers de la Fédération, alors qu’il conviendrait de privil[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi