Football : la contribution fiscale et sociale du football professionnel au budget de l'Etat atteint un niveau record

Le déficit du football français se creuse. Selon les derniers chiffres dévoilés par la Ligue de football professionnel, le "résultat net cumulé des 40 clubs présente un déficit de 107 ME contre 65 ME la saison précédente. 25 clubs présentent un résultat net déficitaire, 9 en Ligue 1 et 16 en Ligue 2". Le chiffre d'affaires du football professionnel (Ligue 1 et Ligue 2) a en revanche progressé de 8,5% pour atteindre 1,349 MdE.

En Ligue 1, le résultat net est déficitaire de 60 ME contre 46 ME la saison précédente pour un chiffre d 'affaires de 1.135 ME. En Ligue 2, le résultat net est déficitaire de 47 ME contre 19 ME la saison précédente. En revanche, l'endettement demeure très raisonnable à 110 ME en particulier par rapport aux pays voisins, détaille la LFP.

Enfin, pour les détracteurs du football français et du niveau d'imposition qui lui est associé, la LFP indique que la contribution fiscale et sociale du football professionnel au budget de l'Etat (impôts, taxes et charges sociales acquittés par les clubs, salariés, joueurs et instances) a encore augmenté, passant de 622 ME au niveau record de 640 ME, tandis que le soutien des collectivités a continué à baisser, accusant une diminution de 30% en 5 ans.