La bourse ferme dans 5 h 12 min

Football : alors qu'ils vont mieux en Ligue 1 les Girondins de Bordeaux seraient-ils à vendre ?

latribune.fr

Dans le cadre du réexamen, daté du 21 novembre 2019, de la situation des clubs au titre de la saison sportive 2019-2020 la Commission de contrôle des clubs professionnels de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), le gendarme financier du football professionnel, n'a trouvé aucune remarque à faire sur l'équilibre budgétaire du Football Club des Girondins de Bordeaux (FCGB).

Rappelons que le club avait clôturé la saison 2017-2018 avec un chiffre d'affaires de 67,9 M€ (chiffres de la DNCG) pour un résultat net déficitaire à hauteur de -21 M€, sachant que le FCGB avait notamment perçu 37,3 M€ de droits audiovisuels, 14,4 M€ de recettes « jour de match » (billetterie, hospitalités), et 6,4 M€ générées par les partenariats. Non seulement le football professionnel est une activité de main d'œuvre (près de 200 salariés au FCGB) mais en plus ce sont les joueurs qui constituent les actifs détenus par un club, même si le FCGB dispose de biens immobiliers. Aussi il n'est pas étonnant que la ligne du compte de résultat du FCGB libellée « Rémunération du personnel chargée » représente 59,5 M€ sur un total de charges de 107,5 M€ pour l'exercice 2017-2018.

La guerre des fonds d'investissement

Autrement-dit, il n'est pas anormal de s'intéresser de près aux résultats sportifs d'un club de football professionnel et à l'ampleur des mutations : qu'il s'agisse de vendre ou d'acheter des joueurs. Et sur ce plan, malgré un début de saison 2019-2020 un peu inquiétant, les Girondins de Bordeaux, menés par l'entraîneur Paulo Sousa, ont fini par imposer leur style de jeu sur les stades, jusqu'à tutoyer le trio de tête de la Ligue 1, pour accrocher la 5e place ce 2 décembre (veille du match contre Nîmes).

Pourtant il semble bien qu'en interne la situation soit en train de se dégrader à grande vitesse. C'est ainsi que le 28 novembre le quotidien Sud Ouest publiait un article titré "Au bord de la rupture" et, le même jour, la revue en ligne « Far

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Rachat des Girondins de Bordeaux : le décryptage des spécialistes
Girondins de Bordeaux : l’avis positif de la DNCG ne convainc pas tout le monde
Girondins de Bordeaux : l’Américain GACP prend la main
Football : les Girondins de Bordeaux font leur entrée dans la RSE