Marchés français ouverture 27 min
  • Dow Jones

    31 802,44
    +306,14 (+0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 609,16
    -310,99 (-2,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 027,94
    +284,69 (+0,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,1879
    +0,0027 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    28 557,13
    +16,30 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    45 252,00
    +2 352,52 (+5,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 082,09
    +57,88 (+5,65 %)
     
  • S&P 500

    3 821,35
    -20,59 (-0,54 %)
     

Foot - Transferts - Le milieu de Toulouse (Ligue 2) Manu Koné s'engage à Mönchengladbach jusqu'en 2025

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Attendu depuis plusieurs jours, le transfert de Manu Koné au Borussia Mönchengladbach a été officialisé jeudi. Le milieu, qui s'est engagé jusqu'en 2025, terminera d'abord la saison avec Toulouse, en Ligue 2. Attendu depuis plusieurs jours, le transfert de Manu Koné au Borussia Mönchengladbach a été officialisé jeudi. Le jeune milieu de Toulouse s'est engagé jusqu'en 2025 avec le club allemand mais il terminera d'abord la saison de Ligue 2 sous forme de prêt avant de rejoindre l'Allemagne. « Je suis très heureux d'être ici, a déclaré le joueur de 19 ans sur le site du club allemand. Rejoindre le Borussia m'intéressait beaucoup. Je pense que Mönchengladbach est un club qui offre aux joueurs la possibilité de progresser, et je veux encore beaucoup apprendre. »

Formé sur les bords de la Garonne, Manu Koné, international français U20, a pris part cette saison à 19 des 20 rencontres du TFC en L 2, dont le club haut-garonnais occupe actuellement la deuxième place du classement. Il rejoindra Marcus Thuram et Alassane Pléa « Il mettra encore, jusqu'à la fin de saison, son état d'esprit à disposition de Patrice Garande pour atteindre un objectif qui lui tient autant à coeur qu'à nous : remonter en Ligue 1 », a souligné de son côté le Toulouse FC, saluant un « talent précoce » au « mental de fer ». Le milieu de terrain polyvalent rejoindra à Mönchengladbach, actuel septième de Bundesliga, deux autres Français, les attaquants Marcus Thuram et Alassane Pléa.