La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 482,70
    -1 161,59 (-3,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Foot - Super Ligue - Super Ligue : la Juventus, le Barça et le Real Madrid dénoncent « des pressions et menaces inacceptables »

·2 min de lecture

Dans un communiqué commun, la Juventus Turin, le FC Barcelone et le Real Madrid, les trois derniers rescapés du projet de Super Ligue, ont réagi, ce samedi matin, aux premières sanctions de l'UEFA, à qui ils reprochent un manque de respect. Le feuilleton autour du projet mort-né d'une Super Ligue européenne n'est pas complètement refermé. Au lendemain des premières sanctions et menaces de l'UEFA à l'encontre des douze clubs instigateurs, la Juventus Turin, le FC Barcelone et le Real Madrid, les trois derniers rescapés, ont répliqué, ce samedi matin, par la voie d'un communiqué commun aux trois entités.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Situation intolérable » Ils déplorent une « situation intolérable ». « Les clubs fondateurs ont reçu et continuent de recevoir des pressions, des menaces et des insultes inacceptables de la part de tiers pour qu'ils retirent le projet proposé et, par conséquent, renoncent à leur droit ou devoir d'apporter des solutions à l'écosystème du football par des propositions concrètes et un dialogue constructif. » Dans ce long texte partagé sur leurs sites et réseaux sociaux, les trois cadors européens rappellent une nouvelle fois les grandes lignes de leur projet, mené « avec le plus grand respect pour les structures actuelles ». « Nous sommes pleinement conscients de la diversité des réactions à l'initiative de la Super Ligue et, par conséquent, de la nécessité de réfléchir aux raisons de certaines d'entre elles. Nous sommes prêts à reconsidérer l'approche proposée si nécessaire. Cependant, nous serions hautement irresponsables si [...] nous abandonnions la mission de fournir des réponses efficaces et durables aux problèmes existentiels qui menacent l'industrie du football », ajoutent-ils. « Nous avons le devoir d'agir de manière responsable et de persévérer dans la réalisation de nos objectifs, malgré les pressions et les menaces continues et inacceptables que nous avons reçues de l'UEFA » Et d'envoyer un petit message aux clubs qui se sont rétractés et aux institutions : « Nous regrettons de voir comment nos amis et partenaires fondateurs de la Super Ligue se retrouvent maintenant dans une position incohérente et contradictoire, après avoir pris de nombreux engagements envers l'UEFA hier (vendredi). Cependant, [...] nous avons le devoir d'agir de manière responsable et de persévérer dans la réalisation de nos objectifs, malgré les pressions et les menaces continues et inacceptables que nous avons reçues de l'UEFA. Surtout, nous réitérons à la FIFA, à l'UEFA et à toutes les parties prenantes du football, [...] notre engagement et notre ferme volonté de discuter ensemble, dans le respect des principes du droit mais sans pression intolérable, des solutions les plus appropriées pour la pérennité de l'ensemble de la famille du football. »