La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 426,14
    +1 079,43 (+2,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Foot - LFP - LFP : une instruction disciplinaire après les débordements lors d'OM-PSG

·2 min de lecture

La commission de discipline de la LFP, qui se réunit ce mercredi soir, va mettre en instruction les incidents du Classique. Mais elle ne prendra a priori pas de mesures conservatoires contre le club marseillais. Après avoir hésité, la commission de discipline de la Ligue a finalement décidé de mettre en instruction les débordements (usage intense de fumigènes, jets d'objets sur les Parisiens qui tentaient de tirer les corners, intrusion d'un spectateur sur la pelouse, banderoles insultantes pour la Ligue...) de dimanche soir lors de OM-PSG (0-0). lire aussi Ce que risque l'OM après les incidents contre le PSG Au vu de la multiplication des incidents au Stade Vélodrome, elle a préféré qu'une enquête soit menée afin d'avoir tous les éléments pour décider des sanctions à prendre, peut-être lors de la réunion du 10 novembre ou à l'occasion de celle du 17 novembre. Ce mercredi soir, la commission ne prendra sans doute pas de mesures conservatoires en attendant les décisions définitives. L'OM pourrait perdre un point Dans ce dossier, le risque majeur pour Marseille est de voir retirer le point de pénalité avec sursis, infligé par la commission après les débordements de ses supporters à Angers (0-0), le 22 septembre (la fermeture de l'espace visiteurs de l'OM, à l'extérieur, a également été décidée jusqu'au 31 décembre). Pour l'heure, impossible de dire avec certitude si l'OM va perdre ou pas son point de pénalité avec sursis. Dans les règlements, il faut que les incidents suivants soient jugés « de même nature » pour que le sursis tombe. Ce qui donne une chance à l'OM d'échapper au pire. Mais rien n'est sûr, au vu de des incidents de dimanche soir, certes moins violents, mais continus tout au long de la rencontre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles