Marchés français ouverture 7 h 37 min
  • Dow Jones

    35 609,34
    +152,03 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    15 121,68
    -7,41 (-0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,1658
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • BTC-EUR

    56 635,80
    +1 211,83 (+2,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 538,50
    +57,70 (+3,90 %)
     
  • S&P 500

    4 536,19
    +16,56 (+0,37 %)
     

Foot - L1 - Rennes - Jonas Martin (Rennes) : « Pourvu que ça dure »

·3 min de lecture

Freiné par des blessures à répétition depuis son arrivée à Rennes en 2019, le milieu Jonas Martin, titulaire pour la première fois cette saison et buteur contre Clermont mercredi (6-0), espère prolonger le plaisir de jouer. Il s'est exprimé au point-presse avant Bordeaux-Rennes, dimanche (13 heures). « Quelle ont été vos sensations après votre but contre Clermont (6-0), mercredi ?
Beaucoup de joie, de la délivrance aussi par rapport aux étapes que j'ai passées. Ça fait du bien au moral, ça a fait du bien à l'équipe et ça m'a soulagé. C'est libérateur. Vous êtes l'un des joueurs les plus expérimentés à Rennes (31 ans), et sur ce match contre Clermont où il fallait mettre la gomme pour redresser la situation, vous avez répondu présent.
Déjà, ça fait partie de mon ADN, quand je suis sur le terrain, j'essaie d'amener le maximum de joueurs avec moi, je n'aime pas trop subir les situations. Et on se devait de se remobiliser, de montrer une autre image. Mais il y a des signes aussi qui font que tu te mets dans le match : quand tes attaquants vont presser à 2 000 à l'heure, tu ne peux pas les regarder non plus, et après, ça suit derrière. La détermination qu'on met dans le pressing fait la différence. Après, oui, on a un groupe assez jeune, à nous les plus anciens de les amener dans la bonne direction. « Ma fragilité, c'est que je veux toujours reprendre plus tôt, car j'ai envie de jouer » Vous étiez entré en jeu contre Tottenham (2-2, le 16 septembre), mais comment voyez-vous ce retour au premier plan ?
Par le travail, l'intensité que je mets au quotidien. Je sais qu'il me faut travailler plus que les autres pour pouvoir revenir, et quand le coach (Bruno Genesio) fait appel à toi, il faut répondre présent. On a procédé étape par étape, ça fait quelque temps quand même que j'ai repris avec le groupe, et je suis passé aussi par une mi-temps avec la réserve. Ma fragilité, c'est que je veux toujours reprendre plus tôt, car j'ai envie de jouer, mais mon corps va très bien sinon. Donc, je ne suis pas surpris par rapport à mon activité (de mercredi). Mais ce n'est qu'un match. Le plus dur, c'est d'enchaîner à ce rythme-là. Vous avez dû vous accrocher...
Bien sûr, il y a eu des moments difficiles, de doutes. Quand ton corps ne va pas comme tu le souhaites pendant des semaines, tu es obligé de passer par là, mais on a un staff médical de haut niveau, on est bien conseillé, je suis bien entouré, j'ai l'expérience pour gérer ces moments-là. Parfois, on a envie d'être abattu, mais ce n'est pas dans mon caractère, donc on essaie de voir du positif. Être bien physiquement, pourvu que ça dure. » lire aussi Bruno Genesio (Rennes) : « Ne pas s'enflammer »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles