La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0090 (-0,75 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 705,90
    -888,12 (-2,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,11
    -31,76 (-3,27 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Foot - L1 - Nîmes officiellement relégué en Ligue 2, suspense total pour la place de barragiste

·3 min de lecture

Giflé par Lyon (2-5) dimanche, Nîmes (19e) n'a plus aucune chance de rester en Ligue 1 la saison prochaine. Cinq équipes tenteront d'éviter la 18e place (actuellement occupée par Nantes), synonyme de barrage, lors de la dernière journée. Sur le papier, Nîmes n'avait « aucune chance » de se maintenir avant d'affronter Lyon et Rennes, Pascal Plancque le savait. Avec deux points de retard sur Nantes (18e) et une différence de buts défavorable, il aurait fallu un sacré concours de circonstances pour que les Crocos, relégables depuis plus de trois mois, n'accrochent ne serait-ce que le barrage. lire aussi Les résultats de la 37e journée de Ligue 1 Comme tous leurs adversaires directs ont pris des points, ils ne pouvaient compter que sur eux pour entretenir l'espoir dimanche. Or ils n'ont rêvé que trois minutes aux Costières, le temps pour Lucas Paqueta de répondre (8e, 1-1) à l'ouverture du score de Moussa Koné (5e, 1-0) et pour l'OL de se mettre tranquillement en route, avant de profiter de la naïveté de la défense nîmoise pour dérouler (5-2). Trois ans après sa remontée dans l'élite, le NO évoluera donc en Ligue 2 la saison prochaine, conséquence entre autres d'une première moitié de Championnat catastrophique sous les ordres du novice Jérôme Arpinon (12 points à la trêve). Il y retrouvera Dijon, condamné depuis près d'un mois et battu pour la vingt-cinquième fois en 37 matches dimanche, contre Nantes (0-4). Bordeaux brillant mais pas sauvé, cinq équipes encore en danger À l'aube de la dernière journée, il ne reste donc de suspense que pour la place de barragiste dans le bas du classement. Mais quel suspense ! De Bordeaux (14e, 42 points) à Nantes (18e, 40 points), ils seront encore cinq à jouer leur peau dimanche prochain. lire aussi Le classement Avec quatre victoires de suite, les Canaris d'Antoine Kombouaré sont les plus en forme, et en dépit de leur 18e place, ils auront leur destin entre leurs mains contre Montpellier. Car Strasbourg (15e, 41 points) et Lorient (17e, 41 points aussi), tombeurs de Nice (2-0) et Metz (2-1) dimanche, seront aux prises à la Meinau, dans un choc de la peur peut-être fatal au vaincu. lire aussi Monaco et l'OL ne se lâchent pas pour la troisième place, l'OM en pole pour la Ligue Europa Auteur d'une deuxième moitié de saison décevante, Brest (16e, 41 points) n'est pas sauvé non plus, et il pourrait regretter de n'avoir pas su exploiter sa supériorité numérique contre Montpellier (0-0) à la Mosson. Séduisant contre Lens (3-0), Bordeaux (14e, 42 points) est a priori le plus tranquille, mais sa différence de buts (-15) ne lui permettra pas de se contenter d'un nul à Reims. Le programme de la 38e et dernière journée pour les équipes concernées par la 18e place Strasbourg (15e, 41 points) - Lorient (17e, 41 points)
Reims (13e, 42 points) - Bordeaux (14e, 42 points)
Brest (16e, 41 points) - PSG (2e, 79 points)
Nantes (18e, 40 points) - Montpellier (8e, 51 points)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles