La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 223,18
    -5 613,97 (-11,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Foot - L1 - Lille - Jocelyn Gourvennec (Lille) : « Une défaite qui n'était pas prévue » à Clermont

·2 min de lecture

L'entraîneur lillois Jocelyn Gourvennec regrettait le manque de justesse de son équipe après la défaite à Clermont (0-1), ce samedi. Il espère maintenant « transformer le mécontentement en révolte » en Ligue des champions. Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Lille, battu 0-1 à Clermont) : « C'est une défaite qui n'était pas prévue. On attendait un match de coupe et on l'a eu, face à une équipe de Clermont qui a fait un gros match et qui a tenu la distance. Ils ont été très compacts, très agressifs, ils ont gardé leur organisation après l'ouverture du score. On n'a pas été capable d'être au rendez-vous d'un match comme ça. On a manqué de justesse, on a eu beaucoup de situations où, en sortant du pressing, on n'a pas été très justes. Dans les 20 derniers mètres on n'a pas été précis, dans les centres, la dernière passe dans le dos... on a été très imprécis. « On n'a pas été au rendez-vous, pas au niveau qu'on souhaitait avoir » C'est un retour de trêve difficile, le résultat est négatif. Mais le mécontentement général, des joueurs, du président, il faut le transformer en révolte. Il y a la Ligue des champions mercredi (contre Séville), puis il faudra rebasculer contre Brest. (Sur la colère du président lillois Olivier Létang) C'est normal, les joueurs sont mécontents... On peut toujours revenir sur la décision de l'arbitre, je pense qu'il y a faute sur Renato (Sanches, juste avant l'ouverture du score, NDLR). Mais on ne doit pas être à la merci d'une décision contraire, d'une décision d'arbitre. C'était vraiment un match de coupe, dans un contexte particulier, avec une équipe promue qui met de l'envie, et on n'a pas été au rendez-vous. (Sur les absences de Yilmaz et l'entrée en jeu de David, tout juste revenu de sélection) Aujourd'hui on prend un grand risque de faire jouer « Jona », il est tellement volontaire qu'il a envie d'aider. Il est arrivé hier matin (vendredi), il ne s'est pas entraîné, il est juste resté en soin... On l'a fait rentrer (pour les 20 dernières minutes) parce que sur un coup il peut faire la différence. Ces deux joueurs sont importants mais on doit être capables de pallier ces absences. On n'a pas été au rendez-vous, pas au niveau qu'on souhaitait avoir, dans un match pas suffisant pour continuer la série et entretenir le renouveau qu'on avait vu en septembre. » lire aussi Les tops-flops de Clermont-Lille : Gastien indispensable, André méconnaissable

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles