La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 817,10
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 301,96
    +573,34 (+1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,71
    +0,09 (+0,12 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

Foot - L1 - Brest avance sur Michel Der Zakarian pour le poste d'entraîneur

·2 min de lecture

À la recherche d'un entraîneur après la signature d'Olivier Dall'Oglio à Montpellier, à un an du terme de son contrat, le Stade Brestois négocie la venue de Michel Der Zakarian, libre depuis son départ de... Montpellier. Et si Michel Der Zakarian, le 23 mai dernier, avait sauvé son futur club ? Alors en poste à Montpellier, son succès à Nantes (2-1), en clôture du Championnat, avait permis au Stade Brestois de se maintenir (17e) en évitant les barrages, malgré une défaite à domicile contre le PSG (0-2). Le technicien, en fin de contrat après quatre bonnes années au MHSC, savait alors qu'il disputait son ultime match à la tête du club héraultais à la Beaujoire, avant un départ. À l'époque, il était un secret pour personne non plus qu'Olivier Dall'Oglio, son homologue dans le Finistère, n'honorerait pas sa dernière année de contrat, désireux d'aller voir plus haut et en contacts avancés avec... Montpellier. Grégory Lorenzi a rencontré trois entraîneurs L'information du départ du Gardois fut officialisée le mercredi 26 mai (pour une signature le 1er juin) et les dirigeants brestois, pas surpris, se sont aussitôt mis en quête de son successeur. Entre candidatures spontanées et étude de dossiers, Grégory Lorenzi a rencontré trois entraîneurs ces deux dernières semaines. Aujourd'hui, avec notamment l'aval de son président, Denis Le Saint, le directeur sportif négocie avec un seul technicien, en l'occurrence Michel Der Zakarian, 58 ans, et son entourage, autour des modalités d'un contrat et de la constitution de son staff. Dans un premier temps, l'ancien coach de Nantes, Clermont et Reims avait des ambitions plus élevées, après quatre années dans la première partie de tableau de la Ligue 1, alors que Brest, depuis sa remontée dans l'élite, a fini 14e en 2020 (en 28 journées), puis 17e, au mois de mai. lire aussi Transferts : Romain Perraud (Brest) proche de Southampton Mais les postes de son standing, en France, ont vite été pourvus et les incertitudes non levées concernant l'avenir de Bordeaux et de son entraîneur, Jean-Louis Gasset, l'ont obligé à se positionner avant que toutes les portes ne se ferment. À Brest, si « Der Zak » devait s'engager, il aurait pour mission, déjà, de ramener un peu de quiétude et de caractère dans un vestiaire qui a perdu certains de ses repères, ces derniers mois, afin de lui faire passer un cap. Sans préciser l'identité de l'homme ciblé en priorité, Lorenzi, actuellement à l'étranger, affirme que « les choses avancent dans le bon sens », alors que la reprise des Finistériens est programmée le 28 juin. L'annonce de l'heureux élu ne devrait donc plus tarder.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles