La bourse ferme dans 7 h 36 min
  • CAC 40

    6 798,55
    +58,82 (+0,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 138,32
    +48,74 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1275
    -0,0045 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 799,10
    +11,00 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    50 820,12
    +2 233,84 (+4,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 431,90
    -23,51 (-1,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,72
    +3,57 (+5,24 %)
     
  • DAX

    15 370,42
    +113,38 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 111,68
    +67,65 (+0,96 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,92
    -467,70 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 852,24
    -228,28 (-0,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,3335
    -0,0004 (-0,03 %)
     

Foot - CM - Le secrétaire général de la Fifpro ne croit pas à une Coupe du monde bisannuelle

·1 min de lecture

Jonas Baer-Hoffmann, secrétaire général du syndicat mondial des footballeurs Fifpro, estime que le projet d'un Mondial bisannuel est « mort-né ». Ces derniers mois, l'idée d'un Mondial bisannuel proposé par la FIFA divise le monde du football. Plusieurs joueurs et Fédérations se sont déjà opposés à cette idée. Et si Arsène Wenger milite toujours pour convaincre les acteurs du foot d'adhérer à ce projet, Jonas Baer-Hoffmann, secrétaire général du syndicat mondial des footballeurs Fifpro, estime qu'il a peu de chances d'aboutir. lire aussi Pourquoi Arsène Wenger et la FIFA veulent une Coupe du monde « tous les deux ans » « Il y a eu une forte opposition, ils l'ont bien compris. Il est assez clair que si vous essayez de promouvoir le projet contre les intérêts des parties prenantes, et sans leur accord, il est probablement mort-né », a lancé Baer-Hoffmann. Jonas Baer-Hoffmann, secrétaire général de la Fifpro « Nous devrions faire du tournoi féminin une priorité, elle est là, notre deuxième Coupe du monde » La Fifpro avait déjà dénoncé le manque de vision global des instances sur ce projet. « On a demandé à la FIFA une analyse économique lors de notre première réunion, qu'on n'a pas encore eue. Je ne crois pas qu'une deuxième Coupe du monde impliquerait un doublement des revenus, ce n'est pas comme si on allait multiplier par deux la valeur des sponsors, etc. » Le secrétaire général conseillerait plutôt de développer le football féminin à la place. « La vérité est qu'il existe déjà deux Coupes du monde tous les quatre ans. Nous devrions faire du tournoi féminin une priorité, elle est là, notre deuxième Coupe du monde. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles