La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 305,25
    -587,68 (-1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Foot - ANG - Premier League : Arsenal surclasse Tottenham et remporte le derby du nord de Londres

·2 min de lecture

Arsenal accueillait son rival de toujours, Tottenham, pour la 6e journée de Premier League ce dimanche. Les Gunners se sont imposés 3-1 dans ce derby du nord de Londres, obtenant un succès qui leur permet de passer devant les Spurs au classement. Le match : 3-1 C'était il y a peu moins d'un mois, c'est-à-dire une éternité à l'échelle du football. Le 29 août, à l'issue de la troisième journée de Premier League, Tottenham était en tête de la Premier League, avec trois victoires en trois matches, sans aucun but encaissé, tandis qu'Arsenal était bon dernier, avec zéro point et zéro but inscrit. Depuis, la dynamique des deux clubs rivaux de Londres s'est inversée, au point que, ce dimanche, dans le cadre de la sixième journée, les Gunners ont largement dominé les Spurs à l'Emirates Stadium (3-1), de sorte que les premiers devancent (10es) désormais les seconds au classement (11es). lire aussi Le film du match Ce North London Derby a mis en évidence la dynamique collective retrouvée d'Arsenal, une équipe devenue ambitieuse dans le jeu et dominatrice dans les duels, tout autant que les failles actuelles de Tottenham, une formation plombée par ses largesses en défense et par les faillites de ses attaquants. Dele Alli a ainsi été fantomatique tandis qu'Harry Kane, malgré quelques frappes en seconde période (61e, 62e), ne semble toujours pas avoir digéré son transfert raté à Manchester City. Symboliquement, en perdant un ballon au milieu de terrain avant de rater un tacle dans sa propre surface, le capitaine de l'équipe d'Angleterre a été un acteur majeur du troisième but d'Arsenal, signé Bukayo Saka d'une frappe croisée du droit (3-0, 34e). Emile Smith-Rowe, buteur et passeur Saka avait été auparavant passeur décisif en ciselant un centre rasant pour le jeune Emile Smith-Rowe (1-0, 12e). Ce dernier a ensuite réalisé un double une-deux avec son capitaine Pierre-Emerick Aubameyang, qui a conclu ce splendide contre par un tir du gauche à l'entrée de la surface (2-0, 27e). En seconde période, les Gunners, logiquement fatigués, ont levé le pied, sans que les Spurs ne puissent vraiment en tirer profit, si ce n'est sur une frappe sur le poteau de Lucas Moura (90+2e) et une réduction du score un peu anecdotique de Son Heung-min, après un service de Sergio Reguilon (3-1, 79e). Au coup de sifflet final, l'Emirates hurlait sa joie dans un joli vacarme, ravivant un enthousiasme qui semblait pourtant, il y a peu, avoir complètement déserté les Gunners et leurs fans.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles