La bourse ferme dans 8 h 17 min
  • CAC 40

    5 797,98
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 705,99
    +16,89 (+0,46 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2201
    +0,0033 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 791,00
    -6,90 (-0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    41 353,66
    +184,95 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 008,14
    +13,48 (+1,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,73
    +0,51 (+0,81 %)
     
  • DAX

    13 976,00
    0,00 (0,00 %)
     
  • FTSE 100

    6 658,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 108,87
    +390,63 (+1,31 %)
     
  • GBP/USD

    1,4159
    +0,0017 (+0,12 %)
     

Ils se font passer pour le président de l’entreprise et l’arnaquent de 15 millions d’euros

·2 min de lecture

Une entreprise marnaise a été victime d'une escroquerie de grande ampleur. Montant du préjudice : 14,7 millions d'euros.

Du jamais-vu en France et en Europe. Une entreprise de Châlons-en-Champagne a été victime d'une escroquerie de près de 15 millions d’euros, un montant sans précédent, rapportent L'Union et France 3 Grand Est. En effet, la CDER a été victime d'une "arnaque au faux président", a révélé l'entreprise comptable lors de son assemblée générale, jeudi 18 février.

Au total, c'est 14,7 millions d'euros qui ont disparu des caisses de la société. "Les escrocs utilisent de faux mails, ils font des enquêtes sur une entreprise, trouvent qui a la responsabilité de faire des virements avec un scénario identique : ils disent à la personne qu’ils veulent manipuler que l’entreprise est sur le point d’acheter une autre entreprise et que c’est confidentiel", explique la CDER à France 3.

>> A lire aussi - Bouches-du-Rhône : l'escroquerie à un million d'euros d'une infirmière à la Sécu

Dans ce cas précis, "ces escrocs ont raconté que cette transaction se faisait sous le contrôle de l’autorité des marchés financiers. Par le biais d’échanges par mail, WhatsApp et par téléphone, et avec de fausses factures. Cela n’a rien à voir avec une cyber-attaque. La seule chose qui a été faite par Internet, c’est la création de deux fausses adresses e-mails", précise-t-elle. Pour avoir "contourné les procédures internes", la comptable qui a effectué les virements a été licenciée pour faute grave.

>> A lire aussi - Arnaqué aux Bitcoins, il est désormais interdit bancaire

La CDER a déposé deux plaintes pour "escroquerie et usurpation d’identité". Une instruction a été ouverte par la procureure de la République de Châlons-en-Champagne et confiée à la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Lille. Par ailleurs, L'Union indique que l'entreprise a également décidé d'attaquer sa banque, le Crédit agricole, qu'elle accuse de "défaillances" et "absence de contrôles". Selon les informations du quotidien régional, l'escroquerie aurait été orchestrée depuis Londres, où un individu aurait réussi à s'introduire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pas de sanction contre C8 après la promotion de Skyline chez Cyril Hanouna
Le gouvernement assigne Intermarché pour pratiques commerciales abusives
Hermès limite l'impact de la crise grâce à ses ventes en Asie
Renault a perdu 8 milliards d'euros en 2020 !
Télévision, livres, justice… la chute de PPDA

Ce contenu pourrait également vous intéresser :