Marchés français ouverture 6 h 54 min

Le fonds souverain d'Abu Dhabi cède des dizaines de biens dans le cœur de Lyon

C'est une très importante opération qui s'est déroulée en plein cœur de Lyon. Deux société française ont annoncé avoir racheté 38 biens immobiliers de la Presqu'île détenus par le fonds souverain d'Abu Dhabi ADIA. Cette opération, conclue avec le Crédit agricole Centre-Est et Amundi Immobilier porte sur un total de 71.744 mètres carrés, selon un communiqué consulté samedi 14 décembre sur le site internet du Crédit agricole.

Le montant de la transaction n'a pas été communiqué mais si on applique à l'opération le prix moyen de l'immobilier dans le très prestigieux 2e arrondissement où sont localisés ces biens, on parvient à un coût dépassant largement les 400 millions d'euros. L'ensemble, formé de 28 bâtiments et de 10 commerces en pied d'immeuble, comporte 35.549 m2 de commerce, 18.840 de logements et 18.355 m2 de bureaux.

Rôle très actif

Ces biens sont situés le long de l'avenue de la République, l'artère la plus fréquentée de France en dehors de Paris, et dans l'îlôt voisin de la rue Grolée. Cette opération confirme le rôle très actif de la caisse régionale du Crédit Agricole sur le marché immobilier lyonnais, puisqu'elle y a déjà investi dans nombre de grosses opérations (rénovation du Grand Hôtel Dieu, développement des quartiers d'affaires de Gerland et de la Part-Dieu, création du quartier de la Soie).

>> A lire aussi - Immobilier à Lyon : la carte des prix 2019

"Cette opération [...] est le reflet de notre stratégie audacieuse d'investissement en région", a relevé Raphaël Appert, directeur général du Crédit agricole Centre-Est, cité dans le texte. Amundi explique pour sa part poursuivre ainsi une stratégie d'investissement reposant "sur la sélection d'actifs de grande qualité pour les fonds [qu'il] distribu[e] à [sa] clientèle de particuliers".

Le fonds souverain d'Abu Dhabi est accusé depuis des mois par les professionnels lyonnais d’asphyxier les commerces indépendants du centre-ville. L'augmentation des loyers dans le secteur a provoqué le départ de plusieurs enseignes

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Face aux mauvais résultats, le TFC propose de rembourser ses abonnés
La séance de Bourse : tout ce qu’il faut savoir aujourd’hui
Lagardère vend Lagardère Sports et poursuit son recentrage
Une action collective en justice contre Amazon
LBO : définition et intérêt du Leverage Buy Out