La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 940,95
    +283,70 (+0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,25 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,84 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Sur fonds de pénurie, la tonne d'aluminium s'envole à 3.000 dollars. Le pire est à venir

·2 min de lecture

Le cours de l'aluminium est à son plus haut depuis 13 ans, résultat de la conjonction entre un coup d'État en Guinée, deuxième producteur mondial de bauxite, un manque de charbon dans les fonderies chinoises et la hausse de la taxe carbone.

Trois mille dollars la tonne d'aluminium, c'est du jamais-vu depuis 2008. Et ce n'est peut-être qu'un début. Certes, la demande continue d'augmenter dans le monde. Mais là n'est pas seule raison de cette envolée. Les limitations de production en Chine et les conséquences du coup d'Etat en Guinée, producteur important de bauxite, ne font qu'attiser les inquiétudes.

La tonne d'aluminium, métal utilisé notamment dans le transport ou le bâtiment, a culminé à 3.000,00 dollars vers 05H50 GMT (07H49 à Paris) sur le marché des métaux de Londres (LME). "Les prix ont atteint un nouveau plus haut lundi dans le sillage du charbon", source d'énergie des fonderies chinoises, explique Anna Stablum, analyste chez Marex Spectron. "Le manque de charbon en Chine risque de s'aggraver au quatrième trimestre" avec l'arrivée de l'hiver et la nécessité de chauffer la population, ce qui "pourrait pousser le prix de l'aluminium encore plus haut", prévient-elle.

Les autorités chinoises demandent par ailleurs à certaines fonderies d'arrêter d'opérer pour limiter la consommation d'électricité, alors même que les plans nationaux d'investissements dans les infrastructures dopent la demande.

"Le risque politique pèse sur l'aluminium en Chine et, de plus en plus, dans l'Union européenne", résument les analystes de Goldman Sachs dans une note. Ils y soulignent que le prix de l'électricité et la taxe carbone pèsent également sur les fonderies européennes.

La reprise économique soutient la demande en aluminium

Par ailleurs, la demande d'aluminium, comme celle des autres métaux industriels et, d'une manière plus large, des matières premières, est particulièrement élevée alors que les consommateurs profitent de la reprise post-pandémie de Covid-19.

D'autres facteurs influencent le cours du métal, comme une grève dans une fonderie d'aluminium au Canada et l'incendie en Jamaïque d'une raffinerie de bauxite, minerai essentiel à la fabrication d'aluminium, a précisé Daniel Briesemann, analyste chez Commerzb[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles