Marchés français ouverture 4 h 2 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 556,57
    +590,56 (+2,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2086
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 314,71
    +334,50 (+1,15 %)
     
  • BTC-EUR

    38 480,06
    +495,10 (+1,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    928,84
    -4,30 (-0,46 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Les fonds HLD et PAI en pole position pour racheter Photonis

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Les fonds HLD et PAI Partners discutent du rachat de la pépite française de la vision nocturne, dont l’Etat a bloqué la vente à l’américain Teledyne en décembre. Un rapprochement avec Lynred, coentreprise de Safran et Thales, est envisagé, avec le soutien de Bpifrance.

Fin du suspense pour Photonis? Un mois après le , la fameuse "solution française" promise par le ministère des Armées commence à prendre forme. Selon nos informations, deux fonds français tiennent la corde: HLD, dirigé par l’ancien patron de Wendel Jean-Bernard Lafonta, et PAI Partners. Quel que soit le ou les fonds retenus, Bpifrance prendrait une participation minoritaire, comme elle devait le faire en cas de rachat par Teledyne. "On va entrer au capital de Photonis, on est en train de discuter (du niveau de participation) avec nos partenaires", Selon des sources proches des négociations, le prix proposé par les deux fonds à Ardian, propriétaire de Photonis, tournerait autour de 400 millions d'euros, une somme proche de la dernière offre de Teledyne en octobre dernier. Interrogés par Challenges, HLD et PAI ne font pas de commentaire.

L'opération envisagée va bien au-delà du seul rachat de Photonis. L'idée, soufflée à l'Etat fin 2020 par Thales et Safran, est de profiter de la cession de l'industriel de Mérignac (Gironde) pour créer un nouveau champion français de l'infrarouge et de l'intensification de lumière. Comment? En rapprochant Photonis de . Concrètement, les deux géants français apporteraient Lynred (207 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019) au nouvel ensemble, et resteraient au capital avec une participation diluée, aux côtés de Bpifrance et du, ou des fonds choisis par Ardian. Les "due diligence" sont en cours pour cerner les valeurs d'entreprise des deux acteurs. "C'est une opération compliquée, il faut nous laisser un peu de temps", plaide un proche des négociations.

Détecteurs infrarouges de Lynred, coentreprise de Safran et Thales (photo Lynred)

En apportant Lynred au nouvel ensemble, Thales et Safran, qui avaient refusé de racheter Photonis l'année dernière malgré l'amicale pression de la Direction générale de l'armement (DGA), participeraient ainsi à la solution française espérée par le ministère des Armées. Selon nos informations, les[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi