La bourse ferme dans 2 h 58 min

Le fonds Amber tente d'obtenir la tête d'Arnaud Lagardère

Par Olivier Ubertalli
Arnaud Lagardère, dont le mandat de gérant commandité du groupe Lagardère expire en 2021

Premier actionnaire du groupe, le fonds veut changer le conseil de surveillance, mis à part Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy. Les coulisses de la bataille.


En visioconférence sur Zoom, Joseph Oughourlian, président du fonds d'investissement Amber Capital et PDG du RC Lens, l'assure : « C'est un référendum sur la commandite et la gestion gabegique de Lagardère durant 18 ans par Arnaud Lagardère. » Premier actionnaire du groupe d'édition et de Travel Retail (commerce de passage) avec 16,4 % du capital (et 12,5 % des droits de vote), Amber va proposer, à la prochaine assemblée générale, de changer les membres du conseil de surveillance, le seul organe qui a le pouvoir de conforter ou écarter Arnaud Lagardère, dont le mandat de gérant commandité expire en mars 2021.

Plus exactement, de huit membres du conseil sur dix. Car Amber approuve la cooptation récente par le management de Lagardère de deux personnalités, l'ancien président Nicolas Sarkozy et l'ex-PDG de la SNCF Guillaume Pepy. « Ce sont deux profils de très haut niveau et ils ne sont certainement pas responsables de la gabegie du groupe », estime Joseph Oughourlian, qui dit avoir eu des « contacts directs et indirects très positifs » avec les deux hommes.

Lire aussi Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy à la rescousse d'Arnaud Lagardère

« Le board proposé est moins costaud que l'actuel »

« Guillaume Pepy connaît très bien le Travel Retail et est passionné par le monde de l'édition. Quant à Nicolas Sarkozy, j'ai eu l'honneur de faire partie avec lui du conseil d'administration du groupe Accor, et sa valeur ajoutée est exceptionnelle », abonde Patrick Sayer. L'ancien président d'Eurazeo et ancien associé gérant de Lazard Frères a été proposé par Amber pour intégrer (et a priori diriger) le conseil de surveillance de Lagardère, aux côtés de sept autres personnes : Brigitte Taittinger (qui a notamment siégé au conseil de Fnac-Darty et Suez), Valérie Ohannessian (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

La confession inédite d'Arnaud Lagardère sur sa dette, Airbus, Europe 1, sa femme Jade...
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy à la rescousse d'Arnaud Lagardère
L'Afrique face au Covid-19 : Denis Mukwege monte au front
Privatisation d'ADP : le référendum n'aura pas lieu
Recevez la newsletter Le Point.fr