La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 086,97
    +1 481,32 (+3,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Le fonds activiste CIAM fête la fin du match Veolia-Suez

·1 min de lecture

Le fonds d'investissement CIAM célèbre la défaite de Suez.

L'establishment français a secrété un fonds activiste, un phénomène si rare que Harvard y a récemment consacré une étude. Créé en 2010, Charity Investment Asset Management (CIAM) est piloté depuis une décennie par Anne-Sophie d'Andlau et Catherine Berjal. Elles reversent une partie de leurs performances à des œuvres, ont des looks très BCBG. Pour le reste, ce sont des dures. Elles célèbrent la "défaite" de Suez au sujet du rachat de Veolia :"Ils étaient acculés, nous étions prêtes à dégainer pour révoquer le conseil d'administration".

Dénonçant les prises de position "hallucinantes" du ministre Bruno Le Maire sur ce dossier et "l'étalage pas bien joli" que s'est offert le capitalisme à la française, elles louent l'Autorité des marchés financiers, qui a sifflé un penalty contre Suez le 2 avril et plié le match (lire page 38).

A leurs adversaires qui les accusent d'utiliser les méthodes des activistes anglo-saxons avec des véhicules d'investissement logés dans des paradis fiscaux, elles répondent qu'elles ne s'intéressent effectivement qu'aux "situations spéciales" et que ceux qui leur confient de l'argent depuis les Etats-Unis ont "l'habitude de passer par des structures enregistrées dans les îles Caïman". Assez loin de leurs bureaux du boulevard e) où l'on devise ce soir.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi