La bourse est fermée

La Fondation Internet Society annonce 300 000 $ de subventions pour des projets visant à promouvoir les avantages de l'Internet

Projet en Suisse afin de promouvoir l'autodéfense numérique et de mettre l’accent sur la protection de la vie privée et la sécurité

La nouvelle Fondation Internet Society a attribué sa première série de subventions aux montants plus ou moins importants (s’échelonnant de 12 000 à 30 000 USD chacune) à 13 projets novateurs qui visent à diffuser les avantages de l'Internet dans le monde.

L'Internet Society a créé la Fondation Internet Society dans le but de financer des projets visant à améliorer la qualité de vie des personnes partout dans le monde. La Fondation accorde des subventions aux Chapitres de l’Internet Society ainsi qu’à des organisations à but non lucratif et à des personnes qui se consacrent à fournir un accès significatif à un Internet ouvert, connecté à l'échelle mondiale et fiable pour tous.

Sur la quarantaine de candidatures reçues cette année, 13 projets ont été sélectionnés par un comité qui les a évalué en fonction de critères basés, entre autres, sur l'originalité et l'innovation, l'impact communautaire ainsi que sur la viabilité et la faisabilité technique.

Projets sélectionnés pour l'attribution des subventions :

  • 30 000 $ à travers les Chapitres de l'Internet Society pour un projet en Suisse, visant à créer un laboratoire urbain destiné à l'apprentissage collectif et à la sensibilisation et fonctionnant comme une plateforme afin d’impliquer les experts et le grand public sur les problématiques importantes d’autodéfense numérique et de mettre l’accent sur la protection de la vie privée et de la sécurité.
  • 29 828 $ pour créer un centre technologique communautaire permettant aux résidents d’Harlem, à New York d’utiliser Internet pour réaliser et diffuser des nouvelles et des programmes d'informations pour et à propos de leur communauté. Ce centre sera utile à une population défavorisée qui s’est vu refuser dans le passé d'importantes occasions de raconter sa propre histoire ou de créer et de distribuer des contenus médiatiques positifs. Selon les estimations, près de 50 % de la population vivant dans des logements sociaux à New York, n'a pas accès à Internet à la maison.
  • 25 000 $ seront destinés à un projet en Turquie visant à éduquer une génération de cybercitoyens à ne pas participer à de la propagande haineuse ou à de l'intimidation en ligne. Cela se fera par l'intermédiaire d'une plateforme en ligne, de séminaires, d'ateliers, de vidéos et de platesformes dans sept régions de la Turquie.
  • 30 000 $ pour mettre en place un réseau d’énergie solaire communautaire innovant et en approvisionnement libre, dans une zone rurale défavorisée de l'île des Caraïbes de la Dominique, dont la connectivité Internet a été détruite par l'ouragan Maria. Afin d'affronter l’avenir, le nouveau réseau est conçu pour être facilement enlevé et redéployé avant ou après une tempête.
  • 29 050 $ pour identifier, évaluer, labelliser et développer des projets de villes intelligentes et des initiatives au Québec, Canada. Ce projet permettra de développer un diagnostic et un outil de prise de décision, de créer une plateforme Internet afin de partager les initiatives liées aux villes intelligentes et les meilleures pratiques à travers un concours de labels, et d'organiser une conférence pour les représentants élus et les acteurs locaux impliqués dans ces villes intelligentes.
  • 30 000 $ pour créer des points d’accès Wi-Fi et un centre des médias hors réseau au sein de la Mamaila Tribal Authority, en Afrique du Sud. Ce projet renforcera également le potentiel de la communauté à travers une formation à la cybersécurité, au développement de contenus, à l’entrepreneuriat et à la construction, l’exploitation et la maintenance de réseaux communautaires.
  • 15 000 $ destinés à une formation sur les compétences Internet en Armenie pour les groupes de personnes peu ou pas connectés (personnes en situation de handicap, athlètes à la retraite, retraités et diplômés sans activité). Le projet permettra de renforcer la maîtrise d'Internet et l’utilisation des médias sociaux, tout en offrant une formation sur la recherche d'emploi en ligne et la façon de créer des petites entreprises.
  • 15 000 $ pour installer un réseau d'énergie solaire communautaire dans une région montagneuse du sud-ouest du Paraguay, où de nombreux résidents n'accèdent actuellement à l'Internet qu’à travers d’onéreuses données mobiles. Une connexion sans fil sera installée dans trois écoles environnantes, les enseignants recevront une formation technique et des ateliers communautaires seront dispensés concernant la production de contenus à l’échelle locale.
  • 15 000 $ serviront à renforcer l'engagement et la participation des utilisateurs de données en matière d'élaboration des politiques à Hong Kong à l'aide de l’Open Data Index, lancé en septembre 2018 et destiné à examiner l'ouverture des données et à introduire les meilleures pratiques.
  • 12 322 $ iront à la création de réseaux communautaires pour les 5 000 habitants de trois communautés agricoles isolées et pour leur sensibilisation à Madagascar. Le projet offrira également une formation technique et des compétences Internet de base à un groupe de personnes qui formeront ensuite d’autres personnes à l’utilisation de l’Internet.
  • 25 000 $ destinés à une campagne en ligne sur la sécurité et la protection de la vie privée au Portugal visant à sensibiliser les enfants, les préadolescents, les adolescents et les jeunes adultes.
  • 13 800 $ pour un projet de mise à niveau de l'infrastructure Internet dans cinq lycées de la côte sud du Nicaragua, une région avec un taux de pénétration d’Internet de 14 % et un taux de décrochage scolaire de 50 %. Le projet permettra d'installer la fibre optique et la technologie Ethernet haut débit, d’équiper les écoles avec un réseau mobile, et de fournir une formation sur l’Internet à davantage de communautés durables.
  • 30 000 $ pour générer des données statistiques fiables sur l’utilisation de l’Internet au Mali, en particulier sur l’utilisation et le mauvais usage des médias sociaux, devenus populaires dans les zones rurales et urbaines.

La Fondation Internet Society octroie des subventions à la communauté de l’Internet, aux Chapitres de l’Internet Society, à des organisations à but non lucratif et à des personnes œuvrant dans un ou plusieurs des domaines de programme suivants :

  • Initiatives renforçant la capacité de la communauté à accéder à l’Internet et à en tirer profit (amélioration des compétences en connaissances numériques, augmentation du nombre de personnes connectées, sensibilisation et production de contenus locaux) ;
  • Initiatives visant à répondre aux catastrophes naturelles ;
  • Ouverture de possibilités de recherches sur des sujets techniques, économiques et de politique publique ;
  • Initiatives de démonstration de techniques innovantes visant à améliorer l’Internet pour tous ; et
  • Projets locaux et régionaux soutenus par près de 140 Chapitres de l’ISOC (Beyond the Net).

La Fondation Internet Society lancera son prochain appel de demandes de subventions au début de 2020. Pour plus d'informations sur les futurs appels de demandes de subventions, consultez le site : https://www.isocfoundation.org/grant-programmes/.

À propos de l'Internet Society :

Fondée par des pionniers de l'Internet, l'Internet Society est une organisation à but non lucratif dédiée au développement, à l’évolution et à l’utilisation d’un Internet ouvert. Travaillant dans le cadre d’une communauté internationale de Chapitres et de membres, l’Internet Society collabore avec un grand nombre de groupes à la promotion de technologies permettant d’assurer la sécurisation de l’Internet et préconise des politiques en faveur de l’accès universel à ce dernier. L’Internet Society est également le siège organisationnel de l’Internet Engineering Task Force (IETF).

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20191220005016/fr/

Contacts

Allesandra Desantillana
Internet Society
+337-50-39-62-09
desantillana@isoc.org