La bourse ferme dans 16 min
  • CAC 40

    6 706,89
    +69,89 (+1,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 198,02
    +47,83 (+1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 766,59
    +508,27 (+1,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1750
    +0,0054 (+0,46 %)
     
  • Gold future

    1 751,20
    -27,60 (-1,55 %)
     
  • BTC-EUR

    37 573,34
    +1 055,93 (+2,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 109,50
    +0,58 (+0,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,12
    +0,89 (+1,23 %)
     
  • DAX

    15 651,54
    +144,80 (+0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 088,91
    +5,54 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 035,68
    +138,83 (+0,93 %)
     
  • S&P 500

    4 451,35
    +55,71 (+1,27 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3738
    +0,0118 (+0,87 %)
     

Le fondateur d'un grand groupe de chimie à l’amende pour avoir proposé de la chloroquine de contrebande à ses salariés

·1 min de lecture

René Pich écope d'une amende salée... Ce fondateur d'un important groupe de chimie, accusé par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne d'avoir importé illégalement des comprimés de chloroquine pour les proposer à ses salariés atteints du Covid-19, s'est vu infliger une sanction de 5.000 euros ! Cet octogénaire, absent lors du prononcé du délibéré, a été reconnu coupable d'importation en contrebande, acquisition et détention illicite de médicaments. Il devra aussi payer une amende douanière de 1.976 euros.

Le fondateur et directeur général délégué du groupe SNF a, en revanche, été relaxé des chefs d'exercice illégal des professions de médecin et de pharmacien. Il est toutefois condamné à payer un euro symbolique et à verser 1.500 euros de frais de justice au Conseil national de l'ordre des pharmaciens, partie civile. À l'audience, le 3 juin, le représentant du parquet avait requis une amende de 50.000 euros à l'encontre de l'octogénaire. Celui-ci avait affirmé avoir agi "dans le but de sauver des vies, dans un contexte de pénurie de cette substance [la chloroquine], en ne sachant pas qu'il s'agissait de produits classés".

>> A lire aussi - La chloroquine dezinguée par un ténor de la pharmacologie

Plaidant la relaxe, les avocats de René Pich avaient fait valoir qu'aucun des 1.350 employés français du groupe n'avait finalement absorbé de comprimés de chloroquine, dont les analyses ont par ailleurs montré qu'elle était correctement dosée.

René Pich continue à travailler et bénéficie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après Shanghai et à Shenzhen, la Chine lance une Bourse à Pékin, l’offensive de Xi Jinping se poursuit !
SFR, Darty, Boulanger et Orange accusés par la DGCCRF d’information insuffisante ou trompeuse
La Russie accuse Google et Apple d'ingérence électorale après leur refus de supprimer l'appli d’Alexeï Navalny
Le Nasdaq face au risque d’une envolée de la volatilité : le conseil Bourse du jour
Données personnelles : Whatsapp écope d’une amende record en Irlande

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles