Marchés français ouverture 8 h 23 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,0177
    -0,0073 (-0,71 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 866,37
    -67,90 (-0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Comment fonctionne l’arbitrage en assurance-vie?

© TheInvestorPost / Pixabay

PRATIQUE - Fonds en euros ou unités de compte, rien n’est figé en assurance-vie. L’arbitrage vise justement à affiner la répartition de ses placements selon l’évolution des marchés financiers.

Avant d’aborder la question spécifique de l’arbitrage, rappelons qu’un contrat d’assurance-vie peut être souscrit sous diverses formes. Les épargnants qui ne souhaitent prendre aucun risque s’orientent vers un fonds en euros. Ce type de contrat s’apparente à un compte épargne bancaire puisque les fonds versés sont garantis. En clair, le titulaire du contrat ne peut pas subir de pertes et les sommes placées seront valorisées en euros selon le taux de rémunération applicable. Les épargnants qui souhaitent dynamiser leur épargne et tenter de mieux rémunérer leur placement au risque d’enregistrer des pertes se dirigent plutôt vers des contrats en unités de compte. Les fonds ne sont ici pas valorisés en euros, mais prennent la forme d’actions ou d’obligations notamment. Celles-ci, au gré de l’évolution des marchés financiers, peuvent prendre ou perdre de la valeur. Face à la menace de perdre une partie de son investissement, beaucoup choisissent un contrat multisupport comprenant à la fois des placements en fonds euros et des placements en unités de compte. permet naturellement de limiter les risques. Mais revenons sur la question de l’arbitrage. Il s’agit d’arbitrer ses propres placements entre les différents supports. Concrètement, l’épargnant peut décider de redistribuer ses fonds euros vers des unités de compte et inversement ou entre unités de compte.

L’arbitrage automatique de l’assurance-vie pour une gestion sereine

Parmi les avantages de l’assurance-vie figure une certaine souplesse dans la gestion de ses actifs. Aussi, il est possible d’opter pour un arbitrage automatisé et/ou des arbitrages ponctuels. L’arbitrage automatique de consiste à fixer des objectifs. Pour bien comprendre, appuyons-nous sur quelques cas concrets. Un épargnant souhaite sécuriser ses plus-values de façon automatique. Si son placement en unités de compte atteint 4% par exemple, les gains réalisés sont directement déplacés sur le fonds en euros. On peut également imaginer qu’un épargnant [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles