La bourse ferme dans 1 h 53 min
  • CAC 40

    6 735,95
    -18,02 (-0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 970,36
    -14,14 (-0,35 %)
     
  • Dow Jones

    34 194,75
    -200,26 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,0491
    -0,0038 (-0,36 %)
     
  • Gold future

    1 799,10
    -16,10 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    16 141,87
    -249,36 (-1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,62
    +0,20 (+0,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,46
    +0,24 (+0,30 %)
     
  • DAX

    14 557,45
    +67,15 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 540,41
    -18,08 (-0,24 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 041,76
    -34,81 (-0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2222
    -0,0034 (-0,28 %)
     

Fonctionnaires, salaire des enseignants, énergies fossiles… Bruno Le Maire défend les mesures du budget 2023

© Romuald Meigneux/Sipa

« Les vannes ne sont plus ouvertes, le pays est à l'euro près. » Voici le message ferme diffusé ce lundi par le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire. Devant la presse, il a présenté son projet de budget pour 2023. Le « quoiqu'il en coûte » est bien terminé. Maintenant, il faut faire des économies et augmenter les rentrées d'argent dans les caisses publiques. « Je veux tracer une ligne rouge », a-t-il prévenu devant les journalistes : « aucune nouvelle dépense » ne pourra être introduite au cours du débat parlementaire si elle n'est pas « financée à l'euro près ».

Le budget « penche encore un peu trop du côté des énergies fossiles »

En raison de la mise en place d'un boulier tarifaire limitant à 15 % en début d'année prochaine les hausses des prix réglementés du gaz et de l'électricité , le projet de budget « penche encore un peu trop du côté des énergies fossiles » parce que le gouvernement a fait le choix de « protéger » les Français face à la crise énergétique, a reconnu par ailleurs Bruno Le Maire.

« Il y a beaucoup de dépenses pour la facture de gaz », a-t-il expliqué, ajoutant que cela « ne peut que renforcer notre détermination à accélérer la transition climatique ».

Concernant l'écologie, le budget sera de 26,5 milliards d'euros en 2023, contre 20,6 milliards dans la première loi de finances 2022 et 29,9 milliards selon la loi de finances rectificative votée à l'été, qui englobe le dispositif de remise sur chaque litre de carburant, a précisé le ministre des Comptes ...


Lire la suite sur LeJDD