La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 763,96
    +628,97 (+2,16 %)
     
  • Nasdaq

    11 079,34
    +249,84 (+2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9730
    +0,0132 (+1,37 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 065,70
    +347,72 (+1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,79
    +16,01 (+3,73 %)
     
  • S&P 500

    3 730,11
    +82,82 (+2,27 %)
     

Les fonctionnaires bientôt soumis à la sobriété énergétique

SARAH MEYSSONNIER

Le ministre de la Fonction publique, Stanislas Guérini, a livré le 26 août les premières pistes du plan d'économies d'énergie qui concernera les fonctionnaires ces prochains mois. Dans les bâtiments, la climatisation est proscrite si la chaleur ne dépasse pas 26°C et le chauffage si la température reste au-dessus de 19°C.

La "fin de l'abondance" doit se traduire très concrètement dans le quotidien des 5,6 millions de fonctionnaires. Le ministre de la Fonction publique et plusieurs syndicats ont esquissé le 26 août de premières pistes de réduction de la consommation énergétique dans l'administration, avant la présentation d'un plan complet attendu fin septembre. Invité vendredi matin sur Cnews à détailler ses axes de travail en matière de sobriété énergétique, alors que le gouvernement ambitionne de réduire de 10% la consommation d'énergie d'ici 2024, M. Guerini a notamment cité "la mobilité, le bâti, l'approvisionnement en énergie, en gaz". Une réflexion est également amorcée sur les questions de mobilité et de télétravail.

"Est-ce qu'on peut imaginer que sur une journée donnée, on puisse faire télétravailler des agents pour pouvoir fermer un bâtiment, ne pas le chauffer, l'éclairer?", s'est interrogé le ministre. Une piste qui a irrité le syndicat Solidaires FP (6e syndicat), pour qui le ministre "propose désormais que les agent.es paient les factures à la place de l'Etat", en les faisant travailler depuis leur domicile.

"Etat exemplaire"

Stanislas Guerini s'exprimait près de deux mois après le lancement du groupe de travail "Etat exemplaire", qui réunit l'administration, les syndicats, des experts et des énergéticiens pour trouver des leviers de baisse de la consommation énergétique. Dans le cadre de cette concertation, plusieurs organisations représentatives ont été reçues cette semaine et d'autres sont conviées dans les prochains jours par l'administration. Des groupes de travail distincts ont parallèlement été lancés par le gouvernement avec les représentants des entreprises, des grandes surfaces ou des collectivités territoriales, autour du même objectif de sobriété. En ce qui concerne l'administration, un plan complet est annoncé pour la fin du mois de septembre.

Dès vendredi, le syndicat Unsa FP a mis en avant sur son site . Le quatrième syndicat de la fonction publique insi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi