Publicité
La bourse ferme dans 5 h 30 min
  • CAC 40

    7 540,71
    -45,84 (-0,60 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 847,04
    -23,08 (-0,47 %)
     
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0884
    -0,0017 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    2 417,60
    -38,80 (-1,58 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 547,11
    -1 072,20 (-1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,91
    -8,99 (-0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,76
    -0,06 (-0,07 %)
     
  • DAX

    18 211,27
    -143,49 (-0,78 %)
     
  • FTSE 100

    8 160,10
    -44,79 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2908
    -0,0039 (-0,30 %)
     

Fonction publique : Guerini n’abandonne pas la réforme explosive des rémunérations et des carrières

Fonction publique : Guerini n’abandonne pas la réforme explosive des rémunérations et des carrières

Rien n’y fait. Malgré l’opposition des syndicats et l’avenir incertain pour les membres du gouvernement en raison des élections législatives anticipées, Stanislas Guerini, le ministre de la Fonction publique, persiste et signe : il assume sa réforme des rémunérations et des carrières dans le secteur public, censée voir le jour à l’automne prochain. «C’est une réforme qui est nécessaire et attendue par les agents publics. Elle va permettre de faciliter les embauches de la fonction publique, de faire en sorte qu’on puisse casser un certain nombre de plafonds de verre et qu’on puisse donner beaucoup plus de perspectives d’évolution (aux) agents publics», a-t-il plaidé au micro de Public Sénat, ce vendredi 14 juin, avant d’assurer que cette réforme, il y croit «du fond de (ses) tripes».

Mais en raison de la dissolution de l’Assemblée nationale prononcée par Emmanuel Macron suite aux résultats du scrutin européen, dimanche 9 juin, et de l’organisation d’élections législatives anticipées les 30 juin et 7 juillet prochains, Stanislas Guerini a décidé de suspendre la concertation en cours avec les organisations syndicales représentatives de la fonction publique. «Cela n’aurait pas de sens que dans ce moment électoral, on continue à mener des discussions de préparation de la réforme», s’est défendu le ministre, candidat à sa réélection en tant que député Renaissance de la circonscription des 17ème et 18ème arrondissements de Paris.

En cas de victoire du parti présidentiel aux élections (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crise chez les LR : la justice annule finalement l'exclusion d'Eric Ciotti
Covid-19 : pourquoi les contaminations repartent-elles à la hausse ?
Le coût faramineux des moustiques sur l'économie française
Le programme du Front populaire, un risque de crise grecque pour la France, alertent les PME
«Le programme économique du Front populaire n'est pas du tout adapté» (S. Bersinger, Asterès)