Marchés français ouverture 6 h 13 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 208,03
    +32,16 (+0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0168
    -0,0020 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 860,94
    +32,50 (+0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    541,03
    +5,80 (+1,08 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

"La fonction de déontologue du gouvernement naîtra en situation de tempête"

Alors qu’un le large remaniement post-législatives a eu lieu lundi 4 juillet, l’Observatoire de l’éthique publique, qui réunit plusieurs dizaines de députés et chercheurs sous la houlette de René Dosière, ex-député PS spécialiste du train de vie de l’Etat, milite activement pour la création d’un déontologue du gouvernement, sur le modèle de ce qui existe déjà de longue date à l’Assemblée nationale. Entretien.

Capital : Vous avez contacté récemment la Première ministre pour lui soumettre votre proposition de créer un déontologue du gouvernement ? A-t-elle répondu ?

René Dosière : La note intégrale que nous avons élaborée avec le concours actif de Jean-Marc Sauvé, ancien secrétaire général du gouvernement (1995-2006) a été envoyée à Matignon. Jusqu'à présent nous n’avons pas reçu de réponse. Ce n’est pas surprenant car la Première ministre a un agenda particulièrement chargé.

Dans votre esprit, en quoi consisterait le rôle d'un déontologue du gouvernement ? Quelles seraient ses missions précises ?

Matthieu Caron : Avant de vous répondre sur ce point, j’ajouterais à ce que vient de dire le président Dosière, que nous avons conscience qu’il est plus facile depuis notre position d’observateur extérieur de proposer la création d’un poste de déontologue du gouvernement que de l’instituer concrètement de l’intérieur. On peut aisément imaginer les hésitations du Secrétariat général du Gouvernement à oser ce changement sinon les doutes du président de la République et du Premier ministre, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une offre d'emploi postée sur les réseaux sociaux pour un job de médecin... en Antarctique
Comment la Nupes entend instaurer la gratuité pour les besoins essentiels en eau et en énergie
Variole du singe : neuf centres de vaccination vont être ouverts en Île-de-France
Direct. Sur la retraite, Elisabeth Borne rappelle qu'il faudra "travailler progressivement un peu plus longtemps"
Covid-19 : des aménagements déjà actés sur le projet de loi de sécurité sanitaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles