La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 892,94
    +115,18 (+0,33 %)
     
  • Nasdaq

    13 457,84
    -294,39 (-2,14 %)
     
  • Nikkei 225

    29 518,34
    +160,52 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,2149
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,66
    -14,99 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    46 818,07
    -810,08 (-1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 521,50
    -39,80 (-2,55 %)
     
  • S&P 500

    4 206,41
    -26,19 (-0,62 %)
     

Les folies de Paco Rabanne vendues aux enchères

·1 min de lecture

La vente aux enchères de quelques belles pièces de Paco Rabanne aux enchères aura lieu à Paris le 31 mai.

"Ces vêtements représentent un grand écart entre Peau d'Âne et Star Wars, ils étaient futuristes dans les années 1980, et le sont encore", s'enthousiasme Pénélope Blanckaert, experte de la -elle était préalablement prévue le 12 avril. Plus de 150 tenues et accessoires vont défiler sous le marteau, dont quelques exemplaires de ce qui reste l'emblème du créateur: les robes métalliques. Une mini-robe en pastille de rhodoïd noir et blanc au décolleté vertigineux (1.000-2.000 euros), une robe Catadioptres (600-900 euros) ou un ensemble veste et short en pastilles de rhodoïd rouge (800-1.200 euros) rappellent cette mode, qui avait notamment séduit Françoise Hardy et Jane Birkin.

Travail de nombreuses matières

"Elles illustrent également le travail du couturier sur les matériaux: il a brûlé la soie, perforé le cuir, scotché les plumes, galvanisé la dentelle, et s'est servi de plastique, de papier, de bandelettes magnétiques. De la fin des années 1970 au début des années 1990, Paco Rabanne a construit une image unique dans la haute couture", détaille l'experte.

Quelques robes de soirées se distinguent par leur côté spectaculaire, dont une robe Renaissance en brocard noir et bleu et pampilles métalliques qui semble tout droit sortie d'un conte de fées (500-800 euros). Très excentriques, ces tenues peuvent sembler difficiles à porter au quotidien… Mais Pénélope Blanckaert l'affirme: "Elles seront justement parfaites pour célébrer la fin de la pandémie!"

Clémentine Pomeau-Peyre

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi