La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 998,43
    +220,67 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    13 508,55
    -243,68 (-1,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 518,34
    +160,52 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,2160
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,66
    -14,99 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    46 822,95
    -814,47 (-1,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 523,37
    -37,92 (-2,43 %)
     
  • S&P 500

    4 222,26
    -10,34 (-0,24 %)
     

La folie NFT: quand la blockchain dématérialise l'art et fait flamber les prix

·2 min de lecture

La célèbre galerie parisienne Kamel Mennour propose pour la première fois en France la vente d'une oeuvre NFT. Qu'est-ce que l'art NFT et comment expliquer l'engouement qui a saisi le marché ? Tentative d'explication.

Kamel Mennour jubile. Ce galeriste parisien engagé, qui depuis trente ans promeut l'avant-garde et aime "explorer de nouveaux territoires", est le premier à lancer en France la vente d’une œuvre NFT. Signée du collectif Obvious, un trio de jeunes artistes français, l’œuvre, intitulée Portraying, est en vente jusqu'au 22 avril sur la plateforme spécialisée SuperRare.

"Bellum Tempus", 2021, Algorithmes GANs, NFT créé sur SuperRare. Un des portraits du projet intitulé Portraying du collectif Obvious avec Kamel Mennour © Obvious / Kamel Mennour, Paris/London

Mais de quoi parle-t-on au juste? Un NFT, c’est un "jeton non fongible", autrement dit une pièce digitale unique. Il peut contenir un document juridique (contrat, certificat d’authenticité) mais également une photo, une vidéo ou fichier MP3, qui, si elle émane d'un artiste, revendiquera le statut d’œuvre. Le marché de l’art s’en est emparé et la frénésie, partie des Etats-Unis, gagne l’Europe.

A voir

Toujours pas clair? "Personne n’y comprend rien, acquiesce Kamel Mennour. Les collectionneurs d’art sont perdus". Précisément, le galeriste est fasciné par la collision entre le monde des collectionneurs traditionnels et celui des développeurs informatiques, les geeks. "Ce qui me plaît, c’est d’entrechoquer des mondes. La porosité entre ces univers m’intéresse", explique le galeriste, sidéré par les prix "inexplicables" atteints récemment par ce nouveau type d'oeuvres.

Un crypto-entrepreneur débourse 69 millions de dollars

Car les pionniers de la blockchain, qui se retrouvent à la tête de véritables fortunes , cassent aujourd’hui leur wallet (portefeuille de cryptomonnaies) et font flamber les prix des œuvres-jetons. Ainsi, Vignesh Sundaresan, un entrepreneur ayant fait fortune grâce aux cryptomonnaies, s’est trouvé subitement sous les projecteurs , (Michael Joseph Winkelmann de son vrai nom), originaire du Wisconsin.

Les acheteurs traditionnels, eux, y perdent leur latin. Pour les aider, la galerie Kamel Mennour l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi