La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 531,55
    -312,57 (-1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Focus Griffe : Erdem, la fraîcheur du romantisme

A la fois noble et sophistiquée, la griffe Erdem propose des collections ultra féminines. Focus sur cette marque qui a su sublimer les corps des femmes tout en gardant une certaine élégance.

L’histoire raconte que le romantisme exalté du créateur Erdem Moralioğlu viendrait des films de la Merchant Ivory Productions. Des histoires prudes de l’Angleterre édouardienne que le créateur adorait regarder petit. Une rumeur confirmée par l’intéressé et retranscrite dans son univers délicat et frais proposé depuis 2005 pour sa marque éponyme. Avec ses dentelles, ses blouses et ses imprimés floraux, il a su imposer un style ultra féminin à la limite du BCBG pourtant ancrée dans une modernité affolante. Faisant fi des tendances, Erdem se démarque par cette poésie. Les robes sont fluides, les corps sont magnifiés bien que peu dévoilés. Le rêve semble s’inviter à chaque collection donnant un ton délicat à la fois noble et sophistiqué. Nourri d’une double culture, une mère britannique et un père turc, le créateur alterne entre la sensibilité et l’opulence. Un équilibre subtil qui plait aux stars comme Claudia Schiffer, Eva Mendes, ou encore Gwyneth Paltrow. Pour sa dernière collection, Erdem montre une nouvelle facette plus sombre cette fois, inspirée des tenues de clubs de la fin des années 1930. Une période où la frivolité commence à faire place aux doutes de l’arrivée de la guerre mais où la musique se joue encore pour l’heure.

Esprit victorien

La robe fluide près du corps est proposée en version plissée sur cette silhouette. Le détail du col à volants et des manches longues apportent une touche d’austérité contrebalancée par une brassière en superposition et un motif à fleurs blanche sur soie jaune.

Collection Automne-Hiver 22/23. Crédit : Erdem
Collection Automne-Hiver 22/23. Crédit : Erdem

Collection Automne-Hiver 22/23.

Bob de soirée

Le fameux chapeau en forme de bob réapparait avec cette version en denim noir imprimé de grosses fleurs colorées. Une opposition de style dans la forme et dans le tissu qui donne le ton à une pièce ultra mode.

Bob en denim fleuri Crédit : Erdem
Bob en denim fleuri Crédit : Erdem

Bob en denim fleuri – Prix 280 euros.

Gris de travail

La veste cintrée est revisitée dans une version féminine aux allures vintage avec ce modèle à boutonnage simple sur le devant. Le plissé partant de la taille a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi