La bourse ferme dans 1 h 6 min
  • CAC 40

    4 894,84
    -34,44 (-0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 207,32
    -20,55 (-0,64 %)
     
  • Dow Jones

    28 427,95
    +119,16 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1875
    +0,0046 (+0,39 %)
     
  • Gold future

    1 932,20
    +16,80 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    10 507,32
    +1 159,92 (+12,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    250,68
    +5,79 (+2,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    41,06
    -0,64 (-1,53 %)
     
  • DAX

    12 669,75
    -67,20 (-0,53 %)
     
  • FTSE 100

    5 814,42
    -74,80 (-1,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 588,00
    +71,51 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    3 460,43
    +17,31 (+0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    23 639,46
    +72,42 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    24 754,42
    +184,88 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,3138
    +0,0191 (+1,47 %)
     

Fnac: la tempête sociale gronde en région

·2 min de lecture

Surcharge de travail, déprofessionnalisation, manque d’effectifs, pressions du chiffre… Les tirent la sonnette d’alarme sur les conditions de travail dans les 53 magasins Fnac de centre-ville en région, rassemblées dans la société Fnac Relais qui emploie environ 2.700 équivalents temps plein au sein du groupe . "Les conditions de travail se dégradent de façon désastreuse pour la santé des salariés", alertent d’une seule voix (fait assez rare pour être souligné) la CGT, la CFDT, la CFTC, Sud et la CFE-CGC.

Premier grief: la diminution constante des effectifs qui conduirait à une surcharge de travail pour les employés comme pour les encadrants. "Il faut rendre compte aux actionnaires, protéger à tout prix la rentabilité, et la seule masse ajustable, c’est la masse salariale", estime Bruno Marc de la CFTC. "La direction sait que nous sommes au bord du gouffre, mais pour la rentabilité on est obligés de travailler en moyens réduits", renchérit Laurence Gnonlonfoun de la CFE-CGC. Pour Marc Pietrosino, élu de la CGT, la stratégie de la Fnac Relais aurait même des airs de "PSE déguisé", alors que le groupe a bénéficié d’un prêt garanti par l’Etat de 500 millions d’euros.

"Absolument pas", répond en substance, Tiffany Foucault, directrice des ressources humaines du groupe Fnac Darty qui nie toute réduction importante des effectifs, et souligne qu’il n’y a aucune fermeture de magasin. Pour autant, d’après le rapport social sur l’exercice de 2019, établi par le cabinet externe Apex pour le CSE, et dont Challenges a pu consulter des extraits, Fnac Relais a perdu près de 300 équivalents temps pleins entre 2016 et 2019, soit une réduction de 10% de ses effectifs en quatre ans.

Dans ces conditions, les syndicats craignent d’avance les prochaines grosses échéances commerciales comme le Black Friday et Noël. Sur ce point la direction de la Fnac veut rassurer et promet 400 intérimaires en renfort en novembre et 800 en décembre pour tout le réseau Fnac en France (hors logistique et [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi