Marchés français ouverture 5 h 33 min
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1725
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    40 244,00
    -826,29 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 179,43
    -46,10 (-3,76 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     

Fnac Darty: une information judiciaire a été ouverte après des soupçons de paiements en liquide illégaux

·2 min de lecture

Une information judiciaire a été ouverte en mai, notamment pour "blanchiment d'infractions commises en bande organisée", à Paris pour des soupçons de transactions illégales en liquide au sein du groupe Fnac Darty, a-t-on appris mardi de source judiciaire, confirmant une information de Mediapart.

Une information judiciaire a été ouverte en mai, notamment pour "blanchiment d'infractions commises en bande organisée", à Paris pour des soupçons de transactions illégales en liquide au sein du groupe Fnac Darty, a-t-on appris mardi de source judiciaire, .

Selon Mediapart, des commandes de matériel, dans plusieurs magasins de l'enseigne, ont été payées par "des versements en liquide supérieurs aux plafonds autorisés", atteignant parfois "47.000 euros" pour un montant total estimé à 1,5 million d'euros entre 2014 et 2021.

Depuis 2015, le code monétaire et financier limite à 1.000 euros le paiement d'un bien ou d'un service en liquide par un particulier et un professionnel résidant en France. Ce plafond est élevé à 15.000 euros pour les particuliers n'ayant pas leur domicile fiscal en France et uniquement pour un achat dans le cadre privé.

Une information judiciaire a été ouverte le 19 mai pour "blanchiment d'infractions commises en bande organisée" et "association de malfaiteurs", a confirmé à l'AFP une source judiciaire.

Dans un communiqué transmis à l'AFP, le groupe Fnac Darty annonce avoir "saisi le procureur de la République à Paris concernant de possibles irrégularités constatées dans l'une de ses filiales, la société Etablissement Darty & Fils".

"A ce jour, il semble que les faits soient circonscrits à certaines opérations intervenues dans un nombre limité de magasins Darty", précise le groupe.

"Un système bien organisé"

Cinq magasins parisiens ont été perquisitionnés début juin et quatre directeurs de magasins, ainsi qu'un responsable de vente ont été licenciés, selon le média en ligne.

Une quinzaine de magasins à Paris et en région parisienne auraient mis en place "un système bien organisé afin de permettre à plusieurs individus ou sociétés de contourner la loi", souligne Mediapart.

Des salariés ont notamment décrit au site d'information des hommes entrant "dans un magasin de l'enseigne, munis de sacs en plastique, d'une sacoche ou d'un sac de sport" rempli[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles