La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 650,11
    +312,19 (+0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

"Flunch disposait des ressources” pour affronter la crise, mais les Mulliez ont fait le choix des dividendes et de leurs autres marques, selon un audit

·1 min de lecture

Le groupe Mulliez, propriétaire de l'enseigne Flunch en difficulté, a privilégié les dividendes aux investissements, pour la chaîne de restauration, dénonce un audit. "Flunch disposait des ressources financières pour faire face à la crise sanitaire et financer les investissements pour moderniser ses restaurants, mais le groupe a fait le choix de faire remonter les réserves dont disposait Flunch sous forme de dividende et privilégier le développement de ses autres enseignes", est-il écrit dans la synthèse du rapport du 31 mars du cabinet Sextant adressé au comité social et économique. Selon les experts-comptables, les dividendes ainsi remontés s'élevaient à 134 millions d'euros en 2018 et 2019.

Le bénéfice net de Flunch, qui a annoncé début février son intention de céder 57 restaurants employant environ 1.200 salariés, a fondu de 18,9 à 10,9 millions d'euros entre 2017 et 2018, l'enseigne accusant même un déficit net de 3,4 millions d'euros en 2019. Les investissements qui auraient permis de redresser une "marque vieillissante" ont plongé de 75% entre 2017 et 2020, relève également le rapport, selon lequel la société Agapes, elle-même propriété de l'association familiale Mulliez, qui détient Flunch, "a concentré son développement sur d'autres enseignes".

>> A lire aussi - Auchan, Decathlon... les meilleurs et les pires patrons de la famille Mulliez

En 2019, 12 restaurants Flunch ont ainsi fermé tandis que 12 autres ont ouvert dans les gammes 3 Brasseurs, Il Ristorante, Salad & Co. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Change : les Etats-Unis surveillent la Suisse et le Vietnam, la Chine doit être plus transparente
La cryptomonnaie Dogecoin explose, les analystes dubitatifs
Avion de chasse : la Corée du Sud présente son KF-21
Le géant des maisons de retraite Orpea mis en examen pour "homicides et blessures involontaires"
Eli Lilly a trouvé un cocktail plus efficace face aux variants d'Afrique du Sud, britannique et brésilien