La bourse ferme dans 2 h 37 min
  • CAC 40

    6 665,12
    -22,67 (-0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 926,80
    -12,39 (-0,31 %)
     
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0546
    +0,0077 (+0,74 %)
     
  • Gold future

    1 790,90
    +8,50 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 981,86
    -270,79 (-1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,41
    -6,40 (-1,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,82
    +0,57 (+0,77 %)
     
  • DAX

    14 294,17
    -49,02 (-0,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 524,46
    +3,07 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2214
    +0,0080 (+0,66 %)
     

Flora Ghebali: "Bientôt, les leaders seront de la génération Greta et mèneront une transition radicale"

The Trust Society

INTERVIEW- Flora Ghebali, 28 ans, autrice de "Ma génération va changer le monde" et fondatrice de l'agence Coalitions répond aux questions d’Amandine Lepoutre, Présidente du think tank Thinkers & Doers sur l'impact des moins de 30 ans, "la génération Greta", pour l'avenir de la transition écologique, et de la planète.

Vous vous êtes indignée début novembre de l’appellation d’éco-terrorisme de l’exécutif face aux actions des militants climat. Les débats et les actes se radicalisent pour lutter contre le réchauffement climatique. Pourquoi cette violence selon vous?

La violence verbale du ministre de l'Intérieur semble relever d'une tactique maladroite et inefficace de cliver davantage l'opinion sur ces questions désormais houleuses. Les actions des militants sont une forme d'expression ultime pour revendiquer l'urgence. Et cela fonctionne, prenons l’exemple des soupes envoyées sur des vitres de tableaux, elles ont permis de parler plus d'écologie que tous les rapports du Giec… Le risque est d’entrer dans un cycle infernal qui menace notre capacité de dialogue et endommage encore davantage notre société.

L’exécutif semble entendre petit à petit les revendications des activistes. Dans les rangs des militants écologistes, le "on a gagné" résonne fort par rapport à l’interdiction prononcée par Emmanuel Macron d’exploiter les grands fonds marins. Croyez-vous à cette victoire?

Oui, je crois que nous sommes en train de commencer le basculement massif tant attendu, même si celui-ci n’est toujours pas suffisamment systémique et transversal. Il n’empêche, la sortie du Traité sur la Charte de l'énergie puis l’interdiction d’exploiter des grands fonds marins sont deux décisions politiques fortes porteuses d’espoir. On attend désormais que les politiques mettent la pression aux entreprises françaises pour se désengager de grands projets de forage pétrolier comme le projet Eacop en Ouganda, qui sont des projets suicidaires pour l’avenir.

"Pour que la transition soit effective, elle doit être radicale"

Dans la même veine, le "Top 50" était convoqué dernièrement à l’Elysée, à savoir le hit-parade des 50 sites industriels les plus polluants en France. Que peut-on attendre des industriels, des entreprises, pour que la bascule s’opère suffisamment vite pour lutter contre le réchauffement climatique[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi