Marchés français ouverture 2 h
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 209,30
    +183,84 (+0,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,1651
    +0,0032 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    25 708,52
    +298,77 (+1,18 %)
     
  • BTC-EUR

    53 564,58
    -360,38 (-0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 458,71
    +7,08 (+0,49 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     

Floatgen, l’unique éolienne flottante française au large du Croisic

·2 min de lecture

CES LABORATOIRES DES RENOUVELABLES (1/4) – Conçue par l’entreprise tricolore Ideol, la première éolienne flottante française de 2 MW est entrée en service en septembre 2018, dans le cadre d’une expérimentation avec l’EC Nantes.

L’écosystème est en ébullition. Dix candidats, , sont sur les rangs pour tenter de remporter le premier appel d’offres commercial français d’éolien flottant. En jeu, un parc d’une capacité de 250 MW au large des côtes de la Bretagne Sud. Le lauréat sera désigné en 2022 pour une mise en service prévue en 2029.

Parmi les prétendants, la pépite française Ideol, alliée dans cette course à EDF Renouvelables et Maple Power. Elle a conçu la première -et la seule à ce jour- éolienne flottante installée en France, ainsi qu’une autre pour le Japon. "Cette coopération [pour l’appel d’offres Bretagne Sud, NDLR] est une grande satisfaction pour nos équipes. Nous avons développé une solution technique totalement éprouvée et nous pouvons nous appuyer sur un retour d’expérience unique", se félicite Paul de la Guérivière, PDG de la jeune société fondée en 2013 à La Ciotat (Bouches-du-Rhône).

Electricité pour une ville de 5.000 habitants

Depuis trois ans, Ideol teste Floatgen, un prototype d’éolienne flottante de 2MW, sur le site d’expérimentation Sem-Rev de Centrale Nantes à 22 kilomètres au large du Croisic, en Loire-Atlantique. Perchée sur un mat de 60 mètres de haut, l’éolienne (modèle Vestas V80) flotte sur une fondation en béton de 36 mètres de large et 9,5 mètres de haut brevetée par le pionnier tricolore. Ses résultats ont dépassé les attentes: Floatgen . Elle alimente en électricité l’équivalent d’une ville de 5.000 habitants. "Nous avons démontré l’excellente tenue à la mer de notre solution, et que les mouvements induits du flotteur n’ont pas d’impact sur la production de l’éolienne", souligne le PDG d’Ideol.

Initialement, ce test en conditions réelles de fonctionnement devait durer deux ans. Le bail a été étendu pour trois ans supplémentaires avec Centrale Nantes, qui a investi 30 millions d’euros dans ce site d’expérimentation. "Cette première phase de test a démontré que le prototype fonctionne bien, à savoir sur sa capacité à produire de l’énergie à un coût raison[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles