La bourse ferme dans 5 h 20 min
  • CAC 40

    6 654,08
    +70,46 (+1,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,65
    +32,71 (+0,79 %)
     
  • Dow Jones

    34 814,39
    +236,82 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1772
    -0,0054 (-0,46 %)
     
  • Gold future

    1 776,30
    -18,50 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    40 756,60
    +267,50 (+0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 234,74
    +37,53 (+3,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,49
    -0,12 (-0,17 %)
     
  • DAX

    15 687,25
    +71,25 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 049,53
    +33,04 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    15 161,53
    +123,77 (+0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 480,70
    +37,65 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    30 323,34
    -188,37 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    24 667,85
    -365,36 (-1,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,3814
    -0,0021 (-0,15 %)
     

Flashée 33 fois, elle ignorait le fonctionnement du radar tronçon

·1 min de lecture

Voici une excuse des plus originales. Et pourtant, Suzy Colombani le jure, sa réclamation est sincère. Entre le 13 et le 16 juillet derniers, la jeune femme a eu la mauvaise surprise de recevoir plus de 33 contraventions dans sa boîte aux lettres. D’après L’Est Républicain, tous ces excès de vitesse proviendraient d’un même lieu : le radar tronçon des Mercureaux. Mais la récidiviste le répète, elle ne connaissait pas le principe d’un radar de tronçon.

Pourtant, cette route, Suzy Colombani la prenait quotidiennement il y a quelques mois. "J’empruntais la voie des Mercureaux tous les jours. Et en redescendant, il y avait ce radar. Je freinais avant, dans la pente, je reprenais un peu de vitesse, puis je freinais à nouveau à la fin, en pensant qu’il s’agissait de radars fixes", explique la conductrice. Pourtant, aucun flash ne s'est jamais déclenché. Suzy Colombani n'aura ainsi jamais pu apprendre de ses erreurs, avant de recevoir... la note finale !

Et quelle ne fut pas sa surprise le 13 juillet dernier, lorsque son père Lionel Colombani s'est rendu à la boîte aux lettres. Fait anormal, tout un petit tas de lettres attendaient le père de famille. Une, puis deux, puis treize lettres condamnant sa fille pour des excès de vitesse. Les faits remontaient à la fin de l’année 2020 et pendant trois jours, les courriers d’infraction au code de la route n'ont cessé d’arriver au domicile. Au total, Suzy et son père en ont reçu une trentaine. "À raison de 30 contraventions à un point et de trois (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Volkswagen dépose une nouvelle offre pour le rachat d'Europcar
Installé dès cette semaine sur les routes, pourquoi le radar urbain terrifie les automobilistes ?
Le spectaculaire gain de Tesla ce trimestre... une grande première
Le pilotage automatique d'une Tesla confond la lune avec un feu orange
Le montant du bonus écologique pour l'achat d'un utilitaire électrique revu à la hausse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles