La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 883,99
    +1 450,03 (+4,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Flambée des prix du pétrole après l'annulation du sommet de l'Opep

·1 min de lecture

Le report sine die des discussions de l'Opep pourrait entraîner de nouvelles hausses jusqu'au mois d'août. Lundi 5 juillet, le prix du pétrole a clôturé en hausse, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a terminé à 77,16 dollars à Londres, en hausse de 1,30% ou 99 cents par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour le mois d'août a lui gagné 1,60% ou 1,20 dollar, à 76,36 dollars.

Peu avant la clôture avancée pour cause de jour férié aux Etats-Unis, les deux cours de référence ont respectivement touché 77,26 dollars et 76,39 dollars, une première depuis le mois d'octobre 2018. "Le report de la réunion de l'Opep rapproche le marché d'un mois d'août sans barils supplémentaires de la part de l'alliance, c'est pourquoi les prix du pétrole ont immédiatement bondi à la nouvelle", a commenté Louise Dickson, analyste de Rystad. Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés via l'accord Opep ont en effet de nouveau annulé leur réunion de lundi sans se donner de nouveau rendez-vous, sur fond de désaccord entre les Emirats arabes unis et le reste du groupe.

>> A lire aussi - Le pétrole au plus haut depuis octobre 2018

Un plan est pourtant sur la table depuis jeudi : celui d'augmenter chaque mois la production de pétrole de 400.000 barils par jour entre août et décembre, soit un total de 2 millions de barils quotidiens remis sur le marché d'ici la fin de l'année. Cette politique, qui s'inscrirait dans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À l'horizon 2025, des "équipages réduits" dans les avions...malgré les craintes des syndicats
Après une année difficile, Londres retrouve sa place de premier centre financier d'Europe
La grève se poursuit vendredi et samedi aux aéroport de Paris
Ça ne flunch plus trop pour 900 salariés du groupe
Accompagner les gestionnaires de réseau de transport électrique dans la transition énergétique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles