La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 730,65
    -361,04 (-1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Flambée du pétrole: une aubaine pour le plastique recyclé?

ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

La flambée des prix du pétrole a fait s'envoler les prix du plastique vierge. En parallèle, la demande pour le plastique recyclé par les industriels a explosé, portée par des enjeux de souveraineté, les engagements RSE et la réglementation.

L’heure est à l’économie circulaire, et la chasse au plastique vierge et jetable est lancée. La prévoit ainsi que 100% des plastiques usagés devront être recyclables en 2025. Encore faudra-t-il que la matière plastique recyclée trouve des débouchés auprès des industriels. Et ce devrait être de moins en moins compliqué. Bousculés par la flambée du pétrole nécessaire à la production de plastique neuf, dit vierge, et poussés par l’arrivée de normes, ils se tournent de plus en plus vers le plastique recyclé. En 2019 déjà, une dizaine d’organisations représentantes de la filière plastique européenne avaient signer la de la Commission européenne, s’engageant à intégrer 10 millions de tonnes de plastique recyclé dans les produits en 2025, soit 20% de la demande de vierge en Europe. Mais de nombreux freins restent à lever pour parvenir à cet objectif, notamment en France.

Malgré la relative accalmie de cet été, avec des cours du baril de pétrole revenus au niveau d’avant guerre en Ukraine, le marché de l’or noir reste tendu, alors que l’embargo sur le pétrole russe va progressivement entrer en vigueur d’ici à fin 2022. Dans ce contexte, les prix des matières plastiques vierges ont bondi de "60 à 120%", estime Jean Martin, directeur général de Polyvia, l’union des transformateurs de polymères. De quoi renforcer encore davantage l’intérêt pour le plastique recyclé.

Avantage économique et explosion de la demande

A la sortie du premier confinement déjà, la demande en plastique recyclé avait bondi de 20 à 25% selon Paprec. "Le a fait prendre conscience du besoin d’autonomie sur les ressources, analyse Sylvia Blond, directrice territoriale de la division plastique du recycleur Paprec. Après le premier confinement, le vierge n’était plus disponible, les industriels se sont en partie rabattus sur le recyclé. La crise a fait prendre conscience de l'intérêt du recyclé, une matière disponible sur le territoire et de manière pérenne. Un intérêt conforté par la guerre en Ukraine." Et [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi