La bourse ferme dans 1 h 51 min
  • CAC 40

    6 737,79
    -16,18 (-0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 972,00
    -12,50 (-0,31 %)
     
  • Dow Jones

    34 159,80
    -235,21 (-0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0488
    -0,0041 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 799,10
    -16,10 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    16 145,54
    -255,94 (-1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,64
    +0,22 (+0,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,48
    +0,26 (+0,32 %)
     
  • DAX

    14 557,45
    +67,15 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 541,22
    -17,27 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 038,77
    -37,80 (-0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2216
    -0,0040 (-0,32 %)
     

Flambée des cours du pétrole sur fond d'une possible baisse de production

Kovalenko I/Adobe Stock

Les cours du pétrole nettement à la hausse. Les prix du pétrole ont bondi de plus de 3% lundi 3 octobre sur les marchés asiatiques, poussés par la possibilité d'une baisse de la production - d'environ un million de barils par mois - de la part de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (Opep+). Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain a gagné 3,3% à 82,12 dollars. Même hausse pour le prix du baril de Brent de la mer du Nord, qui a atteint 87,94 dollars.

Les deux références mondiales du brut ont nettement reculé ces derniers mois dans un contexte de baisse de la demande provoquée par la récession frappant les grandes économies. L'Opep+ se réunira mercredi physiquement à Vienne, siège du cartel des producteurs de pétrole, "pour la première fois depuis mars 2020" et l'émergence de la pandémie de Covid-19, a annoncé l'alliance dans un communiqué samedi. Les représentants des treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de brut (Opep), conduits par l'Arabie saoudite, et leurs dix alliés emmenés par la Russie, se retrouvent sur fond de rumeurs d'importante réduction de la production face aux craintes de récession.

Avant la pandémie, les producteurs se retrouvaient deux fois par an dans la capitale autrichienne. Mais depuis le printemps 2020, les 23 membres se réunissent chaque mois, par vidéoconférence, pour affiner au mieux leurs objectifs devant la volatilité de la demande.

>> Achetez et vendez vos placements (Bourse, cryptomonnaies, or…) (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tim Cook, Ray Kroc... inspirez-vous de ces organisateurs obsessionnels, véritables maîtres du temps
Tesla : rebond des livraisons après un début d'année morose
Bourse : face au risque de krach, 5 risques à surveiller de près au quatrième trimestre
Elon Musk, André Citröen... ces patrons qui changent les règles du jeu
Balenciaga, La Redoute, Cora... le surprenant business des produits dérivés de la Nasa