La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 723,48
    +2 806,46 (+5,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Fintech: la néobanque allemande N26 sanctionnée pour risque de blanchiment

·2 min de lecture

N26, la première néo-banque allemande, se fait aligner par le régulateur. Elle devra payer une amende de 4,25 millions d'euros pour avoir été négligente face au risque de blanchiment.

Le régulateur bancaire allemand Bafin a infligé en juin une amende de 4,25 millions d'euros à la banque en ligne N26 pour des failles dans son dispositif de prévention du blanchiment d'argent, a-t-il indiqué mercredi. "La Bafin a imposé, par un avis daté du 25 juin 2021, une amende de 4.250.000 euros à N26 sur la base (...) de la loi sur le blanchiment d'argent", a-t-il annoncé dans un communiqué. Il confirme des informations publiées dans la soirée de mardi par N26 sur son site internet.

Au moins 50 transactions suspectes

Cette sanction a pour objet au moins "cinquante transactions suspectes" dans "le domaine du blanchiment d'argent", réalisée entre 2019 et 2020 sur la plateforme de la banque, a détaillé N26. L'entreprise a déclaré trop "tardivement" ces opérations au régulateur financier, empêchant un contrôle efficace. La banque en ligne assure avoir déjà "entièrement payé l'amende" le 14 juillet dernier.

En mai, le régulateur bancaire allemand avait déjà épinglé l'entreprise pour ces failles. La Bafin avait "ordonné" à N26 de prendre "des mesures internes adéquates" pour "prévenir le blanchiment et le financement de terrorisme". Un représentant spécial avait été nommé pour "surveiller" l'application de ces mesures.

La banque a assuré mardi que "toutes les mesures visant à améliorer les déclarations d'activités suspectes ont été mises en oeuvre plus tôt cette année". "N26 prend ses responsabilité dans la lutte contre la menace grandissante de la criminalité financière globale", a-t-elle affirmé.

Une néobanque sans réseau d'agences

N26, banque 100% en ligne créée en 2013, est depuis 2018 dans le viseur de la Bafin, qui s'était alarmée, à la suite d'une enquête menée par plusieurs médias allemands, de la possibilité d'ouvrir un compte avec de faux papiers d'identité. A partir d'un smartphone ou d'un ordinateur, la banque en ligne N26 permet d'ouvrir rapidement un compte et de disposer d'une carte bancaire gratuite.

Elle fait partie de ces néobanques qui renoncent à[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles