Marchés français ouverture 36 min
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9653
    -0,0035 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 841,92
    -91,35 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    19 417,55
    -434,98 (-2,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,45
    -15,09 (-3,39 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     

La fin des "zones blanches", l'objectif de SpaceX et de T-Mobile

Voilà une annonce qui ne passera pas inaperçue pour tous ceux qui sont encore en "zone blanche". Jeudi 25 août, la firme d'Elon Musk et le géant allemand des télécoms ont annoncé que les satellites SpaceX se connecteront directement aux téléphones T-Mobile pour fournir du réseau téléphonique aux endroits les plus isolés dans le monde, au-delà de la portée des antennes-relais. Le nouveau service, qui utilisera les milliers de satellites Starlink de SpaceX déjà en orbite et fonctionnera sur les téléphones existants, commencera par permettre l'envoi et la réception de SMS à partir de fin 2023, tandis que les services vocaux devraient suivre. "L'important, c'est que cela signifie qu'il n'y aura plus de zones blanches -nulle part dans le monde- pour votre téléphone", a affirmé Elon Musk lors d'un événement sur le site Starbase de SpaceX au Texas.

Le service permettra de "sauver des vies", a avancé le milliardaire en prenant l'exemple de randonneurs perdus et qui seraient actuellement dans l'incapacité d'appeler des secours. Bien que l'accès à internet par satellite existe depuis plusieurs années, les usagers nécessitent pour le moment du matériel spécialisé, à l'instar des terminaux Starlink. Le service "n'aura pas le genre de bande passante qu'un terminal Starlink posséderait, mais permettra d'envoyer des textos, des images, et s'il n'y a pas trop de monde dans la zone mobile, vous pourriez même potentiellement avoir un peu de vidéo", a soutenu Elon Musk. Le patron de T-Mobile Mike (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Lidl, Leclerc et Carrefour gagnent (encore) des parts de marché
La transition énergétique est-elle (vraiment) possible ?
France : nouvelle augmentation des créations d'entreprises en juillet
La famille Mulliez perd un nouveau bras de fer contre le fisc
CAC 40 : légère hausse attendue, le discours du patron de la Fed en ligne de mire