Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 339,23
    +441,20 (+0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 384,17
    +53,27 (+4,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Fin de vie : le projet de loi sera remis à Macron d'ici fin septembre

Le projet de loi sur la fin de vie devrait voir une « avancée importante d'ici à la fin du mois de septembre ».  - Credit:LUDOVIC MARIN / AFP
Le projet de loi sur la fin de vie devrait voir une « avancée importante d'ici à la fin du mois de septembre ». - Credit:LUDOVIC MARIN / AFP

Le projet de loi sur la fin de vie devrait connaître une « avancée importante d'ici à la fin du mois de septembre », a déclaré Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, lors du compte-rendu du conseil des ministres, ce mercredi 13 septembre. En revanche, il a précisé ne pas avoir « encore l'agenda détaillé ».

Début avril, Emmanuel Macron avait annoncé la nouvelle loi pour « d'ici la fin de l'été » lorsqu'il avait reçu les 150 membres de la convention citoyenne sur la fin de vie. Néanmoins, ce mercredi, Olivier Véran a réfuté tout retard en lien avec la visite du pape François à Marseille, les 22 et 23 septembre, hostile à l'euthanasie. Il a rappelé que c'est « un très gros travail », nécessitant une « grosse concertation ». « Un tel projet de loi avec un tel impact, que ça prenne quelques semaines, il ne faut pas aller chercher mauvaise querelle », a-t-il commenté. À LIRE AUSSI Aide active à mourir : ce que la loi permet aujourd'hui

Le texte est « en train d'être écrit », avait affirmé mi-juillet Agnès Firmin Le Bodo. La ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé, qui pilote le dossier, a repris la semaine dernière les consultations avec des représentants de soignants et des parlementaires.

Plusieurs points en discussion

Selon une source gouvernementale, « on en est dans l'épure de l'écriture, dans la recherche du mot qui ne va pas bien et que personne n'a vu », mais le projet de loi sera bien remis au président « a [...] Lire la suite