Fin de semaine sans tendance à la Bourse de Paris

Les séances se suivent et se ressemblent à la Bourse de Paris. Une fois encore, l’indice phare du palais Brongniart a alterné hausse et baisse tout au long de la journée pour finalement s’adjuger une hausse symbolique de 0,08% à 3.706,02 points.

Les investisseurs sont restés volontairement prudents (les échanges ont été faibles) alors que commencera la semaine prochaine la saison des chiffre d’affaires annuels en France tandis que les sociétés américaines seront plus nombreuses à dévoiler leurs comptes annuels.

Du côté des valeurs, Capgemini s’est illustré, gagnant 2,34%, alors que la SSII indienne Infosys a relevé ses objectifs annuels après avoir dévoilé des résultats supérieurs aux attentes.

Pour sa part, Bouygues a gagné 2,22% alors que le groupe aurait renfloué sa filiale Bouygues Télécom à hauteur de 678 millions d’euros selon les informations dévoilées par l’Agefi.

EADS a grimpé de 0,8% alors que Singapore Airlines a confirmé la commande de 25 gros porteurs d'Airbus. Une commande qui s’élève à 7,5 milliards de dollars au prix catalogue.

Contre la tendance, EDF a perdu 1,62% malgré l’annonce de la cession de sa participation dans l’américain Exelon pour 470 millions de dollars. Le projet d’un partenariat avec le chinois CGNPC pour construire des centrales nucléaires au Royaume-Uni a laissé les investisseurs de marbre.

Enfin, lanterne rouge de l’indice, Michelin a perdu 2,05% affecté par la dégradation de Goldman Sachs qui recommande désormais de vendre le titre.

Retrouvez cet article sur capital.fr