La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 326,95
    +1 500,69 (+3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Fin de partie pour Felipe Oliveira Baptista, le directeur artistique de Kenzo

·1 min de lecture

Deux ans à peine après son arrivée, le directeur artistique de Kenzo, Felipe Oliveira Baptista, quittera ses fonction en juin prochain, a annoncé la marque lundi 26 avril. "Le contrat entre Kenzo et Felipe Oliveira Baptista arrivera à son terme à la fin du mois de juin 2021, date à laquelle il quittera ses fonctions", indique dans un communiqué la maison fondée en 1970 par le Japonais Kenzo Takada, décédé du Covid en octobre.

"Je suis très honoré de m’être mis au service de cette magnifique maison, de l’héritage de son fondateur Kenzo Takada, et je tiens à remercier mes équipes pour leur talent et leur implication", a réagi Felipe Oliveira Baptista, 45 ans, originaire des Açores et diplômé de l'université d'art et de design Kingston de Londres. "Une mauvaise nouvelle pour la marque", commente Le Figaro en regrettant le départ du styliste qui voulait rendre à la maison sa "dimension créative". "Mais les temps ont changé, et la crise sanitaire tend à replier les marques de mode sur des aspects plus commerciaux".

>> A lire aussi - Felipe Oliveira Baptista nouveau directeur artistique de la Maison Kenzo

Le Portugais a mis sa première collection sous le signe de "post-sportwear" pour les nomades urbains chic avec comme imprimé-phare un tigre géant, tiré des œuvres de Julio Pomar, peintre lisboète néoréaliste. Une autre, présentée lors d'un défilé en septembre dernier devant des invités, a revisité la tenue d'apiculteur avec voiles et chapeaux.

Grand prix du festive de mode de Hyères (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Libye : l'état de force majeure levée sur un terminal, les exportations de pétrole reprennent
Pour le Medef, le "mur des faillites" n'est pas une fatalité
Total confirme la suspension de son projet gazier au Mozambique
Seniors : ces 40 start-up françaises de la silver économie qui se distinguent
À partir du 1er mai, Engie fera grimper ses tarifs réglementés du gaz de 1,1%