La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 513,99
    +788,48 (+2,74 %)
     
  • Nasdaq

    10 820,00
    +244,38 (+2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 215,79
    +278,58 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9800
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    19 988,91
    +261,15 (+1,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    445,37
    +10,02 (+2,30 %)
     
  • S&P 500

    3 681,15
    +95,53 (+2,66 %)
     

Et si la fin du monde avait lieu dans 8 jours ?

Red Team Défense

SCENARIOS DE RUPTURE (30/35) - Ecroulement de la Bourse, fin du travail, fermeture des magasins, écoles vidées, vie sociale paralysée... que se passerait-il si la fin du monde avait vraiment lieu, dans une semaine?

Cet été, Challenges vous propose un bond dans un futur imaginaire. Nous publions, dans le cadre de notre série sur les scénarios de rupture, des projections, en version résumée rééditée, réalisées par la Red Team, une équipe d'auteurs de science-fiction réunie par l'Agence d'innovation de la défense. Sa mission: publier deux scénarios par an pour confronter les armées à des scénarios extrêmes. Mais aussi des scénarios imaginés par nos soins. Comme celui-ci, imaginé par André Comte-Sponville, philosophe et éditorialiste à Challenges. Bonne lecture.

C'est une histoire qu'on racontait vers la fin des années 1980, pendant la première intifada. Dieu, lassé de tant de violences, réunit les principaux dirigeants de la planète et leur annonce la fin monde pour la semaine suivante.

"J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à vous annoncer"

Ronald Reagan, président des États-Unis, fait aussitôt une déclaration à la télévision. "Mes chers concitoyens, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelles à vous annoncer: la bonne, c'est que Dieu existe; la mauvaise, c'est que, dans 8 jours, c'est la fin du monde." Mikhaïl Gorbatchev, qui préside encore l'URSS, fait de même à destination des Soviétiques: "Camarades, j'ai deux mauvaises nouvelles à vous annoncer: la première, c'est que Dieu existe; la seconde, c'est que, dans 8 jours, c'est la fin du monde." Et Yitzhak Shamir, Premier ministre israélien: "Juifs du monde entier, j'ai deux très bonnes nouvelles à vous annoncer. La première, c'est que Dieu existe; la seconde, c'est que, dans 8 jours, c'en est fini de l'Intifada!"

Cela m'avait amusé et m'amuse encore. Mais cela donne aussi à réfléchir. Imaginons que la chose se produise en effet. Comment réagirions-nous? Apprendre, de source sûre, que Dieu existe, cela réjouirait d'abord les croyants, non parfois sans les inquiéter quelque peu. Et si l'Enfer existait aussi? Et si Dieu sanctionnait ceux qui se sont trompés de prophète, préférant Moïse ou Jésus à Mahomet, ou bien l'inverse? La peu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi