La bourse est fermée

La fin de l'actionnaire !

latribune.fr
 

Pour de plus en plus d'entreprises, le capital n'est plus un ingrédient crucial. Au contraire même puisque, pour les géants qui dominent aujourd'hui, soit Apple, Amazon, Facebook, Google, ou Netflix, les besoins en capitaux frais restent symboliques, voire inexistants.

La dernière illustration de ce changement de paradigme est l'entrée en Bourse, la semaine passée, de Spotify dont l'objectif n'était pas de lever de nouveaux capitaux, malgré le traditionnel accueil lui ayant été réservé à la Bourse de New York. En effet, et de l'aveu même de son grand patron, l'objectif prioritaire de cette entrée en Bourse fut de permettre aux investisseurs privés initiaux de trouver des acquéreurs à une partie de leurs actions de cette société, accessoirement à des prix intéressants.

Glissement fondamental dans la gouvernance des entreprises

Pour sa survie et son développement, et à l'instar de nombre de sociétés dont les directions générales décident de les faire coter en Bourse, Spotify n'avait donc nul besoin de davantage de capitaux, mais juste de donner une opportunité à ses capital-risqueurs de sortir et de recouvrer leurs investissements assortis d'un profit.

Dans un tel contexte, la gouvernance des entreprises subit également un glissement fondamental car les pourvoyeurs de capitaux - à savoir les actionnaires - ont de moins en moins de pouvoir sur la marche de la société car leurs deniers ne lui sont plus vitaux.

Le contrôle exercé dans le passé par l'actionnariat sur la gestion de l'entreprise devient ainsi quasiment inexistant, et quoi de plus logique du reste, alors même que leurs capitaux sont de moins en moins sollicités. Voilà en effet Apple, qui - en dépit d'être la première capitalisation mondiale - n'emploie que 120.000 salariés à temps plein, chiffre invraisemblablement bas au vu des 800 milliards de dollars qu'elle pèse.

Exemple typique de ces sociétés modernes ayant une influence mondiale considérable et un poids

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr