Fin du rally pour l’action Renault après la dégradation d’un courtier

Après neuf séances de hausse successives portant l’action Renault proche de son plus haut annuel (43 euros) , le titre du constructeur automobile cédait près de 3% vers 15h ce mardi, en dernière position du CAC 40. C’est le courtier américain Bernstein qui a inversé la tendance, en dégradant le titre de « surperformance » à « performance en ligne » et diminuant son objectif de cours de 50 à 45 euros.

L’analyste en charge de la valeur évoque notamment le ralentissement des ventes du groupe en Europe mais aussi en Russie et au Brésil, pourtant parmi les marchés les plus dynamiques.

Par ailleurs, à l’occasion de la visite de Francois Hollande en Algérie, Renault a prévenu qu’il signerait demain un accord pour construire une usine dans le pays, qui sera détenue à 51% par l’Etat algérien, le constructeur français détenant les 49% restants. Cette implantation locale permettra en outre d’éviter les taxes à l’importation sur ses prochains véhicules, très appréciés en Algérie.

Retrouvez cet article sur capital.fr