Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 981,71
    +174,49 (+0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 379,89
    -37,99 (-2,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

La filiale russe d'Auchan visée par une enquête en France pour des soupçons de corruption

Wikimedia Commons

Cette information judiciaire a été ouverte le 10 mars 2020 pour corruption d'agent public étranger, corruption par un particulier, complicité et recel de ces infractions, a confirmé cette source sans plus de détails. Selon Challenges qui a révélé l'information, des perquisitions ont été réalisées en 2020 et l'Office anti-corruption (Oclciff), chargé des investigations, a entendu depuis le début de l'année des salariés et d'anciens cadres d'Auchan Russie. Ces informations ont été confirmées à l'AFP par une source proche du dossier.

Parmi les personnes entendues comme témoins figurent le secrétaire général du groupe, le directeur de la sécurité à l'international et l'ancien directeur sûreté de la filiale russe, rapporte l'hebdomadaire économique. "L'enquête vise à éclaircir des faits au sein de la filiale russe d'Auchan mais elle n'est pas dirigée contre Auchan" qui "est victime dans cette affaire et se réserve la possibilité de se constituer partie civile", a indiqué le groupe à l'AFP. Il s'agit d'une "affaire de fraude et de surfacturation des produits qu'Auchan Russie achète en Russie et donc une affaire exclusivement russe", a-t-on ajouté.

D'après Challenges, les investigations ont été lancées après un article des Echos sur l'existence d'un système de corruption au sein de la filiale russe du groupe détenu par la famille Mulliez. "Des responsables d'achat organisent cette corruption via des appels d'offres pipés, des hausses artificielles de prix, des faveurs pour la promotion (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cinéma : le film "Super Mario" a dépassé le milliard de dollars de recettes dans le monde
Twitter va bientôt vendre des articles de presse à l’unité, annonce Elon Musk
Starship : la pluie de débris laissés par la fusée inquiète les autorités
Après le scandale des respirateurs, Philips va-t-il retrouver un second souffle ?
Sans garantie sur un plan de sauvetage, First Republic Bank continue sa chute à Wall Street