Marchés français ouverture 8 h 50 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,12 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,2086
    -0,0069 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +76,96 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    29 979,77
    +1 004,50 (+3,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Fifagate : Platini et Blatter désormais poursuivis pour escroquerie en Suisse

·1 min de lecture

Michel Platini et Sepp Blatter sont désormais poursuivis pour "escroquerie" et "abus de confiance" en Suisse, après l'élargissement de l'enquête initialement ouverte contre eux pour "gestion déloyale", a-t-on appris vendredi auprès d'une source ayant accès au dossier. 

Une procédure vieille de 5 ans

Aucun fait nouveau n'est cependant intervenu dans cette affaire, qui a brisé fin 2015 le parcours des deux anciens dirigeants du football, et porte sur le paiement par la Fifa de 2 millions de francs suisses (1,8 million d'euros) à Michel Platini début 2011, selon cette même source, confirmant des informations du journal français Le Monde et du site français Mediapart. Le parquet suisse (MPC), en pleine tourmente en raison des accusations de collusion avec la Fifa qui visent son ancien chef, dispose ainsi d'options juridiques supplémentaires pour qualifier le règlement de cette somme.

"On a le sentiment que le MPC maintient cette procédure vieille de cinq ans par le jeu artificiel et dilatoire de l'élargissement des charges", a dénoncé l'entourage du N°10 légendaire des Bleus, dans une déclaration. "Depuis 2015, Michel Platini a été : témoin, témoin assisté, mis hors de cause officiellement par le même MPC en 2018, puis suspect auditionné sur la base de soupçons qui ont été levés au cours des dernières auditions", menées fin août et mi-novembre, ajoute la même source.

>> LIRE AUSSI - Fifagate, VAR, prix Nobel et PSG : ce qu'il faut retenir de l'interview de Sepp Blatter

5 ans...


Lire la suite sur Europe1