La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 249,59
    -616,86 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Fierté. Hongrie : la communauté LGBT défie Orbán

·1 min de lecture

Des milliers de Hongrois ont participé samedi 24 juillet à la marche annuelle des fiertés à Budapest, pour protester contre la récente loi de l’ultraconservateur Viktor Orbán interdisant la représentation de l’homosexualité à l’école.

L’édition 2021 de la marche hongroise des fiertés n’avait pas renoncé à son “ambiance festive”, avec son quota réglementaire de chansons d’Abba et de drapeaux arc-en-ciel, observe le site européen de Politico. “Mais il y avait aussi, chez les participants – parmi lesquels beaucoup de lycéens – le sentiment de prendre part à un acte de défiance”.

Une analyse partagée par CNN, qui estime que le défilé était aussi “une manifestation”, alors que “la population LGBT et ses alliés se mobilisent contre la politique de plus en plus hostile du pays envers leur communauté”.

La chaîne américaine a parlé à Andras Szolnoki, 55 ans, un anthropologue originaire de l’est du pays, venu protester contre “le régime d’Orbán et défendre les droits des personnes LGBT, qui sont la cible du gouvernement depuis quatre ans”. Pour le militant, le défilé de samedi était “plus qu’une marche. C’était la Hongrie rejoignant les Européens, une démonstration d’égalité”.

C’est le vote récent de la loi interdisant la représentation de l’homosexualité auprès des mineurs, et notamment à l’école, qui a mis le feu aux poudres. Une loi jugée discriminatoire par l’Union européenne (UE), qui a engagé des poursuites légales contre la Hongrie.

Opportuniste

Piqué au vif et s’estimant harcelé par les Européens, Viktor Orbán a enfoncé le clou cette semaine en promettant un référendum sur le sujet. Le site conservateur Hungary Today, qui ne souffle mot de la marche de samedi, reproduit en revanche in extenso les

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles