La bourse ferme dans 4 h 31 min
  • CAC 40

    7 036,84
    -60,37 (-0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 125,68
    -52,33 (-1,25 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0899
    +0,0025 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 938,70
    -6,90 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    21 211,57
    -441,60 (-2,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,37
    +6,36 (+1,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,73
    +0,05 (+0,06 %)
     
  • DAX

    15 010,25
    -139,78 (-0,92 %)
     
  • FTSE 100

    7 753,47
    -11,68 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • GBP/USD

    1,2387
    -0,0008 (-0,07 %)
     

Le fichier clients de Camaïeu proposé aux enchères : que dit le RGPD ?

CAMAIEU
CAMAIEU

Le fichier clients de Camaïeu, en liquidation judiciaire, a été mentionné dans une vente aux enchères. Ce qui pose la question de la légalité de ce genre de cession, vis-à-vis du RGPD.

C’est un message qui a attiré l’attention ce week-end des 3 et 4 décembre 2022. En feuilletant le journal, l’ancien député européen Jean-Marie Cavada a remarqué un curieux encart publicitaire : la maison Mercier & Cie, spécialisée dans la vente aux enchères, va proposer à l’achat les droits de propriété intellectuelle de la marque Camaïeu, liquidée cet automne.

En lisant dans le détail les actifs proposés à partir de 500 000 euros, on relevait le portefeuille des différentes marques de l’entreprise, mais également les noms de domaine. C’est surtout un dernier élément qui a retenu l’attention : le fichier clients du groupe, contenant 3,8 millions d’individus actifs, selon la description faite dans l’encart publicitaire.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La présence de ce fichier a immédiatement interrogé la légalité de la démarche au regard du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

[Lire la suite]